Auto revue – Renault Megane E-Tech Electric EV60 R220

La nouvelle référence

Avec la Megane E-Tech Electric, Renault écrit un nouveau chapitre de son histoire et repousse une fois de plus les limites. Car en termes d’efficacité, de dynamique de conduite et d’infodivertissement, la nouvelle-venue met la barre très haut.

 

Un emballage efficace

Rivale annoncée de la VW ID.3 et de la Nissan Leaf, la nouvelle Megane E-Tech Electric repose sur une toute nouvelle plateforme qui combine un empattement allongé et un pack de batteries aminci (11 cm). Les proportions de cette 5-portes électriques sont élégantes et l’habitacle est étonnamment spacieux pour une voiture d’à peine 4,20 mètres de long.

Malgré le faible porte-à-faux à l’arrière, le coffre affiche une capacité de près de 400 litres, avec un seuil de chargement malheureusement fort haut. Dans le coffre, on trouve un compartiment intégré où ranger les câbles de recharge. Et pour ceux qui auraient besoin de plus de volume utile, il y a toujours les options du coffre de toit et de l’attache-remorque, sachant que la Mégane électrique peut tracter jusqu’à 900 kilos. 

 

Rapide mais pas trop

Renault a investi pas mal de temps et d’énergie dans l’aérodynamisme de la Megane E-Tech Electric. Résultat : un avant tout en courbes, des rideaux d’air (‘air curtains’) qui guident le flux d’air le long des roues avant et des poignées de portes affleurantes à l’avant.   

Au niveau de la transmission, Renault propose le choix entre 130 ch (R130) ou 218 ch (R220). La version la moins puissante est disponible avec deux tailles de batterie : 40 kWh (EV40) ou 60 kWh (EV60). Nous avons testé l’EV60 R220, qui annonce une autonomie de 450 kilomètres, une vitesse de pointe de 160 km/h et un sprint de 0 à 100 km/h en 7,4 secondes. Même si la voiture se veut nerveuse et rapide, elle convient aussi parfaitement aux modes de conduite plus relax. Quant à la direction, elle est étonnamment réactive et très agréable.

 

Android Automotive

L’atout majeur de cette nouvelle Megan réside sans doute dans son impressionnant système d’infodivertissement conçu pour fonctionner avec le logiciel Android Automotive. Au total, elle propose pas moins de 774 cm² d’écrans. Les compteurs sont regroupés dans une dalle horizontale de 12 pouces et l’unité centrale, également de 12 pouces, est positionnée verticalement. 

La navigation se fait via Google Maps, ce qui garantit la mise-à-jour permanente de la cartographie. Le système tient en outre compte du statut de chargement de la batterie afin de toujours suggérer les options les plus indiquées. La commande de l’écran central est très intuitive et le système de commande vocale ‘Hey Google’ permet de régler bon nombre de fonctions. Le système de commande permet aussi d’actualiser et d’améliorer la Megane pendant toute sa durée de vie. Ce qu’elle ne peut faire aujourd’hui, elle pourra peut-être le faire demain !

Avec la Megane E-Tech Electric, Renault met la barre encore plus haut. La nouvelle venue est en effet très complète et déjà parée pour relever les défis de demain. Le prix de base est toutefois trompeur, car celui qui veut bénéficier d’options de recharge optimales doit monter en gamme. Mais le jeu en vaut la chandelle.

  • Checked Icon

    Transmission efficace

  • Checked Icon

    Infodivertissement avant-gardiste

  • Checked Icon

    Habitacle spacieux

  • Checked Icon

    - Prix de base intéressant mais piégeux - Seuil de chargement fort haut