Auto revue – MG 5

Le seul break électrique sur le marché

Toutes les marques ont toujours boudé les breaks électriques. Toutes sauf MG. Et si l’on en croit les premiers échos, le constructeur pourrait bien avoir mis dans le mille avec le ‘5’ sur le marché des voitures de société.

 

La forme suit la fonction

Relativement discret, le break MG 5 ne se distingue pas d’emblée par son look. Ce qui frappe, c’est sa hauteur sur pattes. Contrairement aux VW Golf Variant Alltrack et consorts, cette silhouette surélevée ne répond pas tant à une volonté stylistique, mais plutôt à un impératif : celui de loger la batterie dans le plancher afin de préserver le volume du coffre.

Avec un volume de 479 litres, on peut déjà y ranger pas mal de choses. Et si ça ne suffit pas, il est extensible jusqu’à 1367 litres en rabattant la banquette arrière. Petit reproche : le dossier n’est pas rabattable à plat et les finitions du coffre sont quelque peu sommaires.

 

Cockpit élégant, équipement généreux

Au volant, vous serez immanquablement séduit par le tableau de bord, dont la forme et le look ne dépareraient pas dans une voiture premium allemande. Les matériaux sont globalement de qualité et l’assemblage est parfait. La commande du système d’infodivertissement se fait via une grosse tablette centrale, avec accès à Apple CarPlay et Android Auto… malheureusement en mode filaire.

Mais le véritable point fort du MG 5, c’est son niveau d’équipement de série. Airco avec filtre à particules, sièges avant chauffants, assistance au stationnement, tableau d’instrumentation numérique, jantes en alliage léger de 16 pouces et accès sans clé sont inclus d’office. Rien à redire non plus au niveau de la sécurité : 6 airbags, cruise control adaptatif, alerte de collision frontale imminente avec freinage automatique d’urgence, assistance au maintien de voie et assistance en cas d’embouteillage font partie de l’équipement de base de tous les MG 5.

 

Rapide et confortable

Le MG 5 bénéficie d’une suspension parfaitement réglée et garantit une absorption exceptionnelle des irrégularités de la chaussée. Ajoutez à cela le soutien efficace des sièges et le bon niveau d’insonorisation et vous obtenez un véhicule au confort parfaitement équilibré. Ce qui n’enlève évidemment rien à son niveau de performances, puisqu’il ne lui faut que 8,3 secondes pour atteindre les 100 km/h, départ arrêté.

Le constructeur a prévu deux types de batterie. D’après MG et conformément au cycle WLTP, la version 50 kWh devrait permettre une autonomie de 320 kilomètres, tandis que la version 61 kWh promet un rayon d’action de 400 km. En termes de recharge, les prestations du MG 5 sont conformes à celles du marché. Avec un courant triphasé, il peut traiter 11 kW. Il vous faudra donc six heures environ pour recharger complètement une batterie quasi à plat. La recharge rapide peut se faire à une puissance de 87 kW.

En lançant le ‘5’, MG étoffe sa gamme de manière convaincante, avec un rapport qualité/prix/autonomie particulièrement intéressant. Il ne reste plus à la marque qu’à développer son réseau de distribution pour donner une chance à ce break électrique de percer sur le marché belge.

  • Checked Icon

    + Confort de conduite

  • Checked Icon

    + Equipement généreux

  • Checked Icon

    + Prix attrayant

  • Checked Icon

    -Plancher de chargement pas 100% plan -Détails au niveau des finitions -Réseau de distribution limité