Auto revue – Lexus NX450h+

Nouveau langage stylistique, concentré de technologie et base excellente

Il aura fallu attendre longtemps avant que Lexus ne lance son premier véhicule hybride rechargeable sur le marché, mais avec ce NX450h+, la marque frappe d’emblée un grand coup.

 

Nouveau langage stylistique

Le NX de deuxième génération gagne deux centimètres en longueur et un demi centimètre en hauteur par rapport au modèle précédent, avec en outre une voie élargie et un empattement allongé de trois centimètres. Tout cela profite évidemment à l’habitabilité intérieure – même pour le passager assis derrière un conducteur de près de deux mètres. Le coffre aussi affiche un volume généreux de 545 litres. Quant à l’ouverture électrique du hayon arrière, elle est deux fois plus rapide que sur le précédent NX.

Les lignes et les plis dans la carrosserie, les passages de roues bien marqués et les blocs optiques effilés à l’avant comme à l’arrière lui confèrent une personnalité très affirmée, même si le design de son emblématique calandre ‘Spindle Grille’ en forme de sablier ne fait pas forcément l’unanimité.

 

Un concentré de technologie

Le plus gros progrès par rapport au premier NX réside dans le nouveau système d’infodivertissement et son grand écran tactile de 9,8 (Link Connect) ou 14 pouces (Link Pro). Le nouveau système est beaucoup plus facile à utiliser, avec notamment un logiciel de navigation recourant à des cartes claires basées dans le cloud. Quant aux caméras périphériques, elles offrent enfin une résolution digne de Lexus.

Lexus y a également intégré un système de commande vocale très sophistiqué, les applications Apple CarPlay (sans fil) et Android Auto et un chargeur à induction pour smartphones 50% plus rapide, ce qui met définitivement fin à une des critiques adressées aux modèles de de la marque.

Les poignées des portières obéissent elles aussi à une technologie de pointe. Leurs deux extrémités sont fixées à la carrosserie. En l’absence de mouvement de charnière, le déverrouillage de la portière se fait via un capteur situé à l’arrière de la poignée. De l’intérieur, l’ouverture se fait aussi électroniquement, avec impossibilité d’ouvrir la portière à l’approche d’un cycliste. Un dispositif de sécurité de plus ! Et connaissant la fiabilité de Lexus, on peut raisonnablement s’attendre à un fonctionnement sans faille pendant des années.

 

Une excellente base

Techniquement parlant, le tout premier hybride rechargeable de Lexus est un dérivé du Toyota RAV4 PHEV. Côté thermique, on retrouve donc le gros quatre cylindres de 2,5 litres et 185 ch avec un couple de 227 Nm, associé en l’occurrence à un moteur électrique de 182 ch et 270 Nm sur l’essieu avant et un deuxième de 54 ch et 121 Nm sur l’essieu arrière, pour une puissance cumulée de 309 ch. Malgré un poids avoisinant les deux tonnes à vide, les prestations sont plus que convaincantes, avec un sprint de 0 à 100 km/h en seulement 6,3 secondes et une vitesse de pointe de 135 km/h en mode 100% électrique.

La batterie de 18,1 kWh promet une autonomie électrique d’au moins 70 kilomètres. Et si l’on en croit Lexus, le rayon d’action en ville pourrait même dépasser les 90 kilomètres.

Malgré un lancement quelque peu tardif sur le marché, le Lexus NX450h+ arrive encore juste à temps pour séduire bon nombre d’utilisateurs professionnels, grâce notamment à ses performances, son niveau de confort élevé et la qualité de ses finitions.

Lexus450h-review-ImaginSidefront
  • Checked Icon

    Autonomie électrique

  • Checked Icon

    Système d’infodivertissement ‘up-to-date’

  • Checked Icon

    Finitions et confort

  • Checked Icon

    - Prix élevés