Auto revue – Hyundai Kona Electric 64 kWh

L’appétit d’un petit moineau

Il n’aura fallu à Hyundai que trois petites années pour offrir un premier lifting à son Kona électrique, histoire de pouvoir à nouveau rivaliser avec la concurrence. Aucun changement à relever toutefois côté technique.

 

Nouveaux looks, même technologie

Suite au relooking de la face avant, le Kona électrique affiche aujourd’hui une partie frontale fermée, mais aussi de nouvelles jantes et des coloris inédits. A l’arrière, les changements restent modestes, de même qu’à l’intérieur, à l’exception de la nouvelle console centrale. 

Techniquement parlant, rien n’a changé. Le Kona reste donc disponible avec une batterie de 39,2 kWh et 136 ch ou celle – nettement plus populaire – de 64 kWh et 204 ch. Cette dernière promet officiellement une autonomie de 484 kilomètres, une référence bien supérieure aux 305 kilomètres annoncés pour la version de 39,2 kWh.

Avec ses 204 ch et son couple de 395 Nm, ce véhicule électrique s’annonce nerveux et promet de belles relances. Départ arrêté, il ne lui faut que 7,9 secondes pour atteindre les 100 km/h (9,9 secondes pour la version de 39,2 kWh). En cas de conduite sportive, les pneus vous rappellent toutefois bien vite à l’ordre. Ils résistent difficilement au couple et se mettent à patiner avec force.

 

Concurrence accrue

Pendant trois ans, le Kona EV a eu un véritable boulevard devant lui. Il offrait la même autonomie que le Jaguar I-Pace… pour la moitié du prix. 

Mais aujourd’hui, la donne a changé. Il lui faut désormais rivaliser avec les Peugeot e-2008, Opel Mokka-e, Citroën ë-C4 et Volkswagen ID.3, moins chers et/ou tout aussi performants. Même le Skoda Enyaq iV avec sa batterie de 77 kWh n’est pas plus cher que le Kona, alors qu’il est nettement plus grand.

Le Kona EV coûte au minimum € 45.499 tvac. Heureusement, le niveau d’équipement est très complet et Hyundai compense son prix d’achat par une belle ristourne fleet, de sorte que le loyer mensuel reste raisonnable.

 

Consommation et autonomie exemplaires

A l’issue de notre test pratique, nous avons pu confirmer une belle autonomie de 400 km. Mais ce qui nous a le plus surpris, c’est sa faible consommation électrique, en l’occurrence moins de 15 kWh/100 km.  

En mode monophasé, la batterie peut être rechargée de 10 à 100% en 9 heures et 15 minutes (7,4 kWh). En mode triphasé, le même exercice ne prend que 6 heures et 50 minutes (11 kWh). Le chargement rapide avec du courant continu peut se faire à maximum 100kW. 

Le Kona se doit d’offrir une belle autonomie, des prestations convaincantes, une faible consommation et un niveau d’équipement très complet pour justifier son prix catalogue plutôt élevé. En revanche, son TCO est très favorable, mais cet argument vaut aussi pour ses concurrentes directes.

    • Checked Icon

      + Consommation très faible

    • Checked Icon

      + Autonomie

    • Checked Icon

      + Equipement très complet

    • Checked Icon

      -Adhérence des pneus avant -Prix d’achat