Auto revue – BMW X3 xDrive 30e

La chasse au moindre gramme de CO2

Si on arrive à le garder en-dessous des 50 g/km CO2, ce X3 est, en plus d'un SUV agréable, confortable et élégant, un champion sur le plan fiscal.

 

Par nécessité et par conviction

Afin de satisfaire aux objectifs européens d’émission de CO2, les hybrides rechargeables sont une nécessité pour les constructeurs. BMW croit toutefois fondamentalement à la plus-value de ceux-ci et propose pour la première fois également un X3 hybride rechargeable. Les moteurs et la batterie ont été repris de la 330e.
Il s’agit donc d’un quatre cylindres à deux litres (184 CV) doté d’un moteur électrique intégré à la boîte automatique à 8 rapports (113 CV) et alimenté par une batterie de 12,0 kWh. Avec une puissance cumulée de 292 CV et 420 Nm de couple au total, on a une voiture puissante qui atteint le cent en 6,1 secondes.

 

Autonomie et consommation

Le moteur quatre cylindres ne se fait entendre que si on enfonce la pédale de gaz à fond, car à vitesses constantes, il faut vraiment consulter le tableau de bord pour voir s’il roule à l’essence ou en mode électrique. Selon BMW, on doit pouvoir parcourir 51 kilomètres (NEDC) sans produire aucune émission, mais dans la pratique, il faut compter sur plus ou moins 40 kilomètres.
Recharger la batterie se fait à une puissance maximale de 3,7 kW, ce qui fait qu’une recharge complète de la batterie à une wallbox ou une borne de charge publique prend trois à quatre heures. Lors de notre test, nous avons consommé en moyenne 3,7 l/100 km d’essence et 20,3 kWh/100 km d’électricité. Des valeurs très correctes qui peuvent toutefois varier en plus ou en moins en fonction du style de conduite.

 

Attention aux émissions de CO2

Les émissions de CO2 NEDC officielles sont de 47 g/km mais peuvent, avec des options, dépasser les 50 g/km. Sur notre voiture de test, la valeur NEDC était de 49 g et la valeur WLTP de 53 g. De ce fait, ce X3 est à la limite du statut de « faux hybride ». Une valeur de plus de 50 g/km entraîne automatiquement la suppression des avantages fiscaux.
Tant que la valeur NEDC peut être utilisée pour la déductibilité fiscale, ce qui est d’ores et déjà le cas jusqu’à fin 2022, il n’y aura pas de problème pour le X3 30e. Mais une fois que le WLTP deviendra la norme (et que rien ne change à la fiscalité actuelle), l’acheteur professionnel de ce X3 risque d’avoir un taux de déduction inférieur. Ne manquez donc pas de vous renseigner donc avant de signer le bon de commande, car les règles peuvent rapidement changer.

Conduite

Malgré la performance de ses prestations, force est de constater que cet hybride rechargeable est plus lourd qu’une simple X3, ce qui incite à rouler plus tranquillement et à profiter de la bonne insonorisation, du confort des sièges, de l’intérieur spacieux et de la suspension adaptative très souple (en option).
Le X3 hybride rechargeable dispose d’une transmission intégrale, ce qui entraîne une conduite fiable et une traction sans défauts. Bien que la présence de la batterie ne passe pas inaperçue, le coffre d’un volume de 450 litres est toujours suffisamment grand.

Parce qu’il fleurte avec la limite des 50 g/km, il convient de prendre garde aux (nombreuses) options sur ce X3 30e xDrive si l’on veut qu’il reste fiscalement intéressant. Il constitue un complément intéressant à la gamme existante.

BMW X3

2.0IA XDRIVE30E PHEV OPF (EU6AP) AUT

BMW-X330e-2021-review-ImaginSide
    832 €hors TVAPrix mensuel sur la base de 60 mois et 10.000 km par an.
    • Checked Icon

      + Confort de conduite et espace intérieur

    • Checked Icon

      + Consommation vraiment très basse possible

    • Checked Icon

      + Fiscalement très intéressant…

    • Checked Icon

      - … si l’on reste sous les 50 g/km - Plancher de coffre plus élevé