Auto revue – Aiways U5

Bon élève doté d’un solide potentiel d’évolution

Le nouveau SUV chinois Aiways U5 n’a pas encore vraiment réussi sa percée en Belgique, mais c’est plus par manque de notoriété et que par manque de qualités, même s’il reste certains points à améliorer.

 

Un crossover ‘différent’

L’U5 peut se targuer d’un design original qui éveillera à coup sûr la curiosité des autres usagers de la route. Avec une longueur totale de 4,68 m de long, cet Aiways offre une très belle habitabilité. Le coffre affiche un volume utile de 432 litres, extensible à 1555 litres si l’on rabat la banquette arrière.

Il navigue dans les mêmes eaux que la Tesla Model Y, le VW ID.4, l’Enyaq iV de Skoda, l’Ioniq 5 de Hyundai et le Kia EV6, plus chers à l’achat, certes… mais qui bénéficient surtout d’une meilleure cote et d’une plus grande crédibilité.

 

Vaisseau spatial sans navigation

Contrairement aux produits chinois antérieurs, l’Aiways U5 se distingue par la qualité des plastiques intérieurs et des finitions. Il soutient même la comparaison avec le VW ID.4, qui dans ce domaine, a revu ses prétentions à la baisse pour d’évidentes raisons de coût.

Le moteur électrique n’est pas le plus silencieux, mais la bande-son digne de la Guerre des Etoiles n’est jamais dérangeante. L’impression de piloter un engin spatial est encore accentuée par le volant aplati aussi bien dans le haut que dans le bas et qui, du coup, rappelle un peu celui d’une console de jeu. On l’a bien en main, mais la partie supérieure masque une partie du tableau d’instrumentation numérique.

Ce dernier apparaît assez sommaire, contrairement à l’élégant écran tactile qui semble flotter au milieu du tableau de bord et qui sert à commander le système multimédia. En revanche, l‘U5 a fait l’impasse sur le système de navigation car, comme l’explique l’importateur, la plupart des automobilistes disposent aujourd’hui d’un smartphone et d’une application comme Google Maps ou Waze pour les mener à bon port.

 

Un sprinter qui ne manque pas de jus

Sous le capot, on trouve un moteur électrique de 150 kW (204 ch) et 310 Nm avec transmission aux roues avant. Cette configuration est relativement unique, puisque la concurrence privilégie généralement la propulsion via les roues arrière. Avec ses 1770 kg, l’U5 est relativement léger, ce qui lui permet d’atteindre les 100 km/h, départ arrêté, en à peine 7,5 secondes. 

Bref, vous aurez du plaisir à dompter ce crossover électrique, tout en profitant de son confort. Le moteur électrique semble même trop puissant pour les roues avant, qui ont tendance à patiner sur route mouillée. Heureusement, l’électronique veille au grain et assure votre sécurité.

Aiways a bien étudié ses concurrentes, ce qui lui a permis de doter son U5 des atouts nécessaires. Il reste néanmoins du chemin à parcourir sur les plans numérique et technique. Mais les Chinois apprennent vite… Alors qui sait ce qu’Aiways nous réserve encore ?

    • Checked Icon

      + Crossover spacieux et pratique

    • Checked Icon

      + Confort de conduite

    • Checked Icon

      + Prestations convaincantes

    • Checked Icon

      -Problèmes de motricité -Léger retard sur le plan numérique -Lenteur du chargeur embarqué