Une flotte électrique pour la lutte contre le changement climatique

Temps de lecture 3 minDurabilité
Il y a péril en notre demeure : ainsi, dans un récent rapport, les Nations Unies indiquent que la température moyenne globale pourrait augmenter de 1,5 °C dans les dix à vingt prochaines années, par rapport à l’ère pré-industrielle. Dans de nombreuses régions de la planète, cela pourrait avoir un impact catastrophique sur le vivant. À moins que nous agissions dès maintenant... D’après une étude de LeasePlan, les chefs d’entreprise détiennent la solution pour réduire drastiquement les émissions de CO2 dans le monde entier. Il leur suffit de passer à une flotte de voitures de société durables.
Partagez ceci

Cela fait six ans déjà que les participants à la conférence de Paris sur les changements climatiques ont abouti à un accord sur le climat. Aujourd’hui, il leur faut d’urgence traduire leurs paroles en actes, car l’avenir s’annonce bien sombre. D’après les experts du climat de l’ONU, nous devons réduire les émissions mondiales de CO2 de 45 % d’ici 2030 si nous souhaitons éviter les pires conséquences du réchauffement climatique. Hélas, nous sommes en réalité en chemin vers une augmentation de ces émissions de 16 %. La conséquence ? Une augmentation de température de 2,7 °C depuis le début de l’ère industrielle.

Une flotte d’entreprise électrique

L’impact d’un tel scénario aurait, bien évidemment, des répercussions dramatiques. Nous ne pouvons plus rester les bras croisés. Le monde de l’entreprise a lui aussi un rôle à jouer dans la réduction des émissions de CO2. En outre, la tâche des entreprises n’est pas si compliquée : le seul passage à une flotte « verte » aurait déjà des effets très positifs. LeasePlan explique qu’en Europe, six voitures vendues sur dix sont des voitures de société. Nous avons malheureusement pu constater en 2019 que pas moins de 96 % des voitures de société nouvellement immatriculées étaient encore des véhicules essence ou diesel.

Quand on sait que ces voitures parcourent en moyenne 2,25 fois plus de kilomètres que les autres et que le trafic routier représente 20 % des émissions de CO2 dans le monde, le calcul est vite fait. Une flotte d’entreprise « verte », composée de préférence de véhicules électriques ou neutres en carbone, ferait une réelle différence dans la lutte contre le réchauffement climatique. Les experts sont unanimes : les voitures électriques constituent le meilleur choix pour l’avenir, et ce, d’autant plus si l’énergie nécessaire à la propulsion de ces véhicules provient de sources durables telles que le vent ou le soleil.

Les effets de la première vague de véhicules électriques se font d’ailleurs déjà sentir. Depuis 2000, les émissions provenant des véhicules n’ont cessé d’augmenter pour atteindre une hausse globale de 1,9 %, mais en 2019, on a observé une baisse de 0,5 % des émissions. Une diminution d’autant plus impressionnante que la part des voitures électriques, qui représente environ 4,6 % du marché mondial, est encore très limitée. On attend dans les années qui viennent une très forte augmentation des ventes électriques, et selon les prévisions, le nombre de véhicules électriques devrait atteindre environ 145 millions en 2030.

Ne pas attendre la politique

La transition vers une mobilité verte fait également partie des priorités des divers niveaux de pouvoir. L’Europe va continuer à encourager le passage aux véhicules de société électriques grâce à l’instauration de normes d’émissions de plus en plus strictes, l’arrêt progressif des subventions aux véhicules non électriques et l’installation d’infrastructures de recharge. Le Royaume-Uni donne le bon exemple en interdisant officiellement la vente de véhicules dotés d’un moteur à combustion interne à compter de 2030. À partir de 2029, toute personne qui achètera un nouveau véhicule en Flandre ne pourra plus acheter un véhicule équipé d'un moteur à combustion classique, ni même un véhicule hybride. Seules les voitures électriques seront autorisées à être vendues.

Mais pourquoi les entreprises devraient-elles attendre une décision des politiques ? Pourquoi ne pas sauter le pas et transitionner sans attendre à une flotte durable ? L’initiative EV100, dont LeasePlan est l’un des membres fondateurs, a été lancée à l’occasion de l’Assemblée générale de l’ONU en 2017. Cette organisation a été l’une des premières à mettre en lumière l’importance des véhicules électriques comme moyen de lutte contre le réchauffement climatique. Elle rassemble des entreprises innovantes désireuses d’accélérer la transition vers la neutralité carbone et de jouer ainsi un rôle de pionnier dans ce domaine. C’est l’occasion pour les entreprises de prendre de l’avance dans un paysage économique qui risque de changer radicalement à court terme sous l’effet de nouvelles lois environnementales.

Une flotte verte, c’est bon pour la planète, mais cela peut aussi avoir un impact éminemment positif sur les résultats de l’entreprise à l’avenir. De plus, les flottes d’entreprise ont toujours joué un rôle précurseur sur le marché automobile mondial ; les organisations peuvent faire pression sur les parties en présence et ainsi ouvrir la voie à un secteur automobile tout électrique.

Comme le déclare Tex Gunning, CEO de LeasePlan : « Le temps presse pour éviter les conséquences les plus graves du changement climatique. Il ne faut pas laisser passer cette occasion. Nous le devons à nos enfants et petits-enfants. »

Vous voulez plus d'informations sur la façon de démarrer la transition vers votre propre flotte zéro émission ? Téléchargez notre livre blanc et découvrez comment nous avons relevé ce défi avec succès en tant qu'entreprise  !

Publié le 10 novembre 2021
10 novembre 2021
Partagez ceci

Articles liés

NewsComment LeasePlan fait face à la crise du coronavirus06 mai 2020 - Temps de lecture 5 minArrowRight
NewsBart, directeur commercial PME & Private Lease, roule sa Tesla depuis un an13 juin 2019 - Temps de lecture 3 minArrowRight
News"J'utilise ma voiture très consciemment."27 mai 2019 - Temps de lecture 4 minArrowRight