La batterie portable : le jerrican des véhicules électriques

Temps de lecture : 1 minTechnologie et innovation
« Et si je tombe en panne, qu’il n’y a pas de bornes de recharge autour de moi, je fais comment ? » voilà une objection fréquemment entendue au sujet des véhicules électriques ! Malgré les progrès des batteries en matière d’autonomie, et l’objectif des 100 000 bornes de recharge sur le domaine public est encore loin : le spectre de la panne hante nombre de conducteurs. Tout cela risque de n’être plus qu’un mauvais souvenir, avec cette innovation qui sera commercialisée fin 2022.
Partagez ceci

Quelques watts supplémentaires, où que vous soyez

Dorénavant, en cas de panne, il va être possible de bénéficier des quelques watts supplémentaires pour vous permettre de rejoindre la prochaine borne de recharge. Une startup britannique, ZipCharge, propose un modèle de batterie portable. D’aspect extérieur, elle ressemble à une valise à roulettes, assez compacte, qui se loge dans le coffre de la voiture ; le modèle de base pèse 20 kg. C’est un accumulateur NMC (lithium-nickel-manganèse-cobalt) muni d’un chargeur. Sa capacité nette est de 4 kWh, ce qui permet de bénéficier d’une puissance de charge de 7,2 kW. Selon le véhicule à dépanner, c’est une trentaine de kilomètres supplémentaires que vous allez pouvoir gagner, après une attente d’environ une demi-heure de charge. Il peut être piloté via une application mobile et sera proposé à la vente ou à la location fin 2022. De quoi attendre que le réseau français de bornes de recharges soit suffisamment dense !

The Go portable charger

Les watts en abonnement

Autre modèle économique aux USA, avec le Roadie de SparkCharge, qui fonctionne déjà à Dallas, San Francisco, Los Angeles. Sur rendez-vous un employé de l’entreprise vient avec sa batterie portable charger le véhicule de son client. En 15 mn, le client peur récupérer de quoi rouler jusqu’à 25 km. La facturation se fait sur abonnement.

Utile pour combien de temps ?

En France le nombre de bornes de recharge électrique ouvertes au public s’établissait à 53 667 au 31 décembre 2021 (chiffre Ministère de la Transition écologique avec l’Avere-France et le GIREVE - Groupement pour l'Itinérance des Recharges Électriques de Véhicules), il faudra encore quelques années de patience avant d’atteindre l’objectif de 100 000 bornes. Dans un tel contexte, la recharge mobile trouve son marché. On peut s’interroger toutefois sur son avenir alors que le réseau de recharge est encore appelé à se densifier, et que l’autonomie des véhicules électriques progresse rapidement.

Publié le 22 août 2022
Cet article a-t-il été utile?
22 août 2022
Partagez ceci

Articles liés

Mobilité verte
A la découverte du vélo en entreprise. Entretien avec Jean-François Dhinaux14 mars - Temps de lecture : 8 min
Mobilité verte
Episode 3 | Véhicule électrique : « Borne to be alive ! »20 novembre 2023 - Temps de lecture : 5 min
Mobilité verte
D'Amsterdam à l'Italie en véhicule électrique 26 mai 2022 - Temps de lecture : 3 min