Livre blanc : Emissions de CO2: nouvelle procédure d'essais relative aux émissions de CO2

La procédure WLTP est entrée en vigueur en 2017

Depuis les années 1980, les voitures ont beaucoup évolué, il est donc logique que les tests d’émission changent aussi. En 2017, de nouvelles lois ont été introduites afin de garantir que les véhicules soient soumis à une procédure d’essai plus réaliste appelée WLTP, abréviation de « procédure d'essai mondiale harmonisée pour les voitures particulières et véhicules utilitaires légers ».

5 avril 2018
 

Plus précisément, le test WLTP est aligné avec le style de conduite plus dynamique d’aujourd’hui qui inclut des accélérations et décélérations plus fréquentes ainsi que sur la résistance au roulement des pneus.

Si la procédure WLTP aboutit à un niveau d'émissions de CO2 plus élevé pour un véhicule, le taux d'imposition de ce véhicule est supposé augmenter, même si ses performances restent inchangées. Par ailleurs, pour permettre la comparaison avec des modèles homologués avec l’ancien protocole, Il existe un module de calcul qui convertit les valeurs WLTP en chiffres NEDC extrapolés.

Notre livre blanc dévoile tout ce que vous devez savoir en matière de procédure d’essai relatif aux émissions de CO2, et met en exergue comment les nouvelles législations vont impacter la gestion de flotte dans des domaines tels que la car policy, les reportings d’émissions de CO2 et la taxation des véhicules.

Qu'est-ce qui change au Luxembourg?

Le Luxembourg tient effectivement compte des émissions de CO2 au niveau de la taxe routière et de l'impôt sur les avantages en nature. Le gouvernements luxembourgeois est donc supposé ajuster la législation locale.

La FEBIAC et ses partenaires de la Maison de l’Automobile (ADAL, FEGARLUX, MOBIZ) mettent à votre disposition un site d’information consacré au WLTP: http://toutsurlewltp.lu. Il aborde notamment les conséquences sur la fiscalité, qui dépend des gouvernements locaux: "Les résultats du cycle de test NEDC doivent rester la base des calculs fiscaux. C’est logique et équitable. L’introduction du WLTP ne peut entrainer un augmentation soudaine de la fiscalité."