Prime à la conversionLe dispositif de l'Etat détaillé

Depuis janvier 2018, l'Etat met à disposition de tous la prime à la conversion. Successeur de la prime à la casse, la prime à la conversion est une véritable aide financière permettant d'inciter les français à se débarrasser de leur ancien véhicule polluant au profit de l'achat d'un véhicule plus moderne et donc plus propre.

Que le véhicule soit neuf ou d'occasion et maintenant même loué (LOA ou LLD d'une durée d'au moins 2 ans), qu'il soit thermique ou électrique, la prime à la conversion s'applique. Le seul prérequis réside dans les émissions de CO2.
Le taux de CO2 du nouveau véhicule ne doit pas excéder 130 g/km et posséder une vignette Crit'Air 1 ou 2.

Bon à savoir, la prime à la conversion est cumulable avec le bonus écologique.

A qui s'adresse la prime à la conversion et à quelles conditions ?

  • A tous les propriétaires d'une voiture depuis au moins 12 mois
  • Le véhicule doit être immatriculé en France et ne doit pas être un "véhicule endommagé"
  • Le vieux véhicule doit être mis au rebut dans un centre agréé VHU (véhicules hors d'usage) dans un délai maximum de 6 mois suivant l'achat du nouveau véhicule

Qui est concerné ? Pour quels vieux véhicules ?

Pour tester votre éligibilité; en 6 étapes, cliquez ici. Vous serez redirigé vers le site du Ministère de la transition écologique et solidaire.

Quelle somme peut-on recevoir ?

Si vous êtes imposable sur le revenu, l'aide atteint 1 000 €. Elle s'élève à
2 000€ si vous n'êtes pas imposable. L'Etat met également un véritable accent sur l'électrique avec une aide de 2 500 € si vous achetez un véhicule électrique neuf.

Source : https://www.primealaconversion.gouv.fr/