Website header large-ST_20_15

Saviez-vous que votre voiture était sexiste ?

Temps de lecture : 2 minTechnologie et innovation
Si certains se régalent au son des ronflements de moteurs et des montées dans les tours, d’autres les maudissent et estiment que ces débordements sonores devraient être sanctionnés. Ils vont être très bientôt exaucés, avec une première expérimentation de radars sonores en France… et même dans le monde !
Partagez ceci

Deux phases d’expérimentation

C’est à Saint-Lambert (Yvelines) sur la Départementale 46, que le premier radar sonore a été inauguré le 4 janvier 2022, en présence de la ministre de la Transition Énergétique Barbara Pompili. Pour l’heure, il s’agit d’une première phase de mesures et de tests en situation réelle. Elle durera environ 3 mois et ne donnera pas lieu à des constatations d’infractions.

Mais le sursis sera de courte durée puisque la seconde phase d’expérimentation donnera lieu (après l’exploitation des résultats collectés et une fois les appareils de mesure homologués) à la constatation d’infractions.

Qui sera sanctionné ?

La limite a été fixée à 90 dB, ce qui correspond à « des bruits susceptibles de causer une gêne aux usagers de la route ou aux riverains », au sens où l'entend le Code de la route. Pour citer un exemple de la vie courante, nous sommes exposés à un niveau sonore de 90 dB sur le quai d’une gare, au passage d’un train. Par ailleurs, on estime qu’à 85 dB, une protection auditive au travail est nécessaire. Tous les moteurs excédant ce niveau de bruit seront répréhensibles.

Combien ?

Voici le barème officiel pour les contrevenants, à partir de la phase 2 de l’expérimentation : « Comme l’ensemble des infractions à l’article R318-3 du code de la route, l'infraction sonore sera sanctionnée d'une contravention de 4ème classe, soit 90€ pour l'amende minorée en cas de paiement dans les 15 jours, 135€ pour l'amende forfaitaire, 375€ pour l'amende majorée au-delà de 60 jours, et 750€ pour l'amende judiciaire maximale. En cas de télépaiement, le délai supplémentaire pour payer sera de 15 jours ».

Où ?

D'autres radars sonores ont déjà été installés ou vont l'être rapidement dans 7 collectivités : Paris, Nice (Alpes-Maritimes), Toulouse (Haute-Garonne), Bron (Rhône), Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine), Villeneuve-le-Roi (Val-de-Marne) et Saint-Forget (Yvelines). Ils feront également partie de cette expérimentation.

Les émissions sonores : un enjeu économique et de santé publique

Selon l’ADEME et le CNB (Conseil National du Bruit), la pollution sonore – dont la moitié proviendrait du trafic routier - coûte chaque année à la France plus de 147 M €. Outre l’aspect financier, l’enjeu est également sanitaire : exposés à des niveaux sonores excessifs, nous pouvons perdre jusqu’à 11 années d’espérance de vie en bonne santé !

Publié le 10 février 2022

10 février 2022
Partagez ceci

Articles liés

Technologie et innovation
Radars sonores : une expérimentation en conditions réelles10 février - Temps de lecture : 2 minArrowRight
LLD
What’s next pour l’économie mondiale 10 mai 2021 - Temps de lecture : 2 minArrowRight
LLD
Les véhicules de fonction les plus populaires en 202008 mars 2021 - Temps de lecture : 2 minArrowRight