COVID-19 : comment prendre soin de sa voiture qui ne roule pas ?

Pendant cette période de confinement, vous avez sans doute pensé à votre voiture. Vous vous dites peut-être que, somme toute, une période de repos lui sera bénéfique ? En fait, c’est plutôt l’inverse : rouler régulièrement fait partie de l’entretien de votre voiture ! Comme nous, une voiture a besoin d’ « exercice » pour se maintenir en forme. C’est souvent à l’issue d’une longue immobilisation, qu’apparaissent des pannes… Voici donc quelques recommandations très simples pour éviter un réveil difficile…

7 avril 2020

Commencer par un bon lavage

Tout d’abord un conseil simple à mettre en œuvre : lavez votre véhicule, intérieur et extérieur. Il est toujours préférable de stocker une voiture propre. Commencez par l’extérieur avec un lavage et un rinçage, utilisez une solution adaptée pour les jantes pour éviter la rouille. Puis, poursuivez avec l’intérieur : aspirateur, poussière, et profitez-en pour faire le tri : vous serez peut-être surpris de tout ce que vous avez accumulé dans votre voiture !
Mais en cette période de pandémie, nous vous invitons à suivre les instructions de nettoyage adapté

 

Rentrer ou protéger votre voiture

Pour protéger votre voiture contre les polluants, la poussière, l’humidité, le gel ou au contraire contre la chaleur qui peuvent endommager les joints, l’idéal est bien sûr de la stocker dans un garage, de préférence non humide… Si vous n’en avez pas, le plan B est de recouvrir votre voiture avec une housse. Attention, si vous venez de suivre notre conseil précédent, veillez à ce que tout soit sec !

Si votre voiture est dans un garage, pensez à baisser les vitres un minimum pour permettre la circulation d’air ; sinon, vous risquez une accumulation d’humidité qui risque de provoquer des moisissures, et / ou des odeurs désagréables dans votre voiture.

 

Protéger les balais d'essuie-glace

Le repos forcé est l’ennemi des essuie-glace ! Si vous restez trop longtemps sans conduire, ils risquent de coller au pare-brise et même de se déchirer la prochaine fois que vous voudrez les utiliser.

Alors, protégez-les ! Il existe pour cela des « chaussettes » spéciales, mais vous pouvez aussi les envelopper dans une serviette ou dans du film plastique.

Remplir de moitié son réservoir

Un réservoir presque vide en cette période d’immobilisation de votre véhicule n’est pas forcément une bonne idée : certes vous n’aurez pas besoin de carburant, mais vous risquez d’endommager votre moteur. Des dépôts (poussières, particules) peuvent s’accumuler au fond de votre réservoir, et dès que vous redémarrerez, c’est là que votre moteur ira puiser. Pour éviter cela, il n’est pas utile de faire le plein, mais de veiller à avoir un demi-réservoir de carburant… de quoi diluer suffisamment les impuretés.

Débrancher la batterie

Au redémarrage après immobilisation, la panne de batterie est sans doute la mauvaise surprise la plus fréquente ! Vous ne le saviez peut-être pas, mais même à l’arrêt, votre voiture sollicite la batterie progressivement notamment via les différents instruments électroniques. Ces pertes de courant résiduelles risquent, au bout d’un certain temps, de la décharger complètement. Vous prévoyez une immobilisation d’un mois ou plus ? Débranchez votre batterie et stockez-la à l’abri.

Attention toutefois à prendre quelques précautions : opérer sur un véhicule à l’arrêt éteint, frein à main serré, ne pas être en contact avec l’eau, porter des gants et des lunettes de protection, se tenir à distance de tout objet métallique (outil, bijou…). Débranchez d’abord la borne négative, puis la borne positive, vous rebrancherez en sens inverse.

Pour la peine, vous devrez sans doute réinitialiser certains réglages et paramètres (horloge par exemple) de votre tableau de bord au redémarrage.

Desserrer le frein à main

Contraints pendant une longue durée, les ressorts des mâchoires de votre frein à main risquent de se gripper. Et lorsque vous voudrez à nouveau utiliser votre véhicule, vous risquez d’avoir des difficultés à le desserrer. Alors comment faire pour bloquer vos roues ? Tout simplement en utilisant des câles en bois ou des tasseaux (il faut bien sûr éviter les pentes…).

Et voilà, votre voiture est prête à affronter le confinement, et même son éventuelle prolongation ! Vous avez mis toutes les chances de votre côté pour, le moment venu, repartir du bon pied ! Alors pour l’heure, prenez soin de vous, et appliquez le confinement !