WLTP ou Worldwide Harmonized Light Vehicles Test Procedure

Qu'est-ce que c'est ?

Les émissions de CO2 rejetées par les pots d'échappement constituent un sujet brûlant depuis que le réchauffement climatique est devenu un enjeu majeur. C'est la raison pour laquelle l'industrie automobile poursuit des objectifs de plus en plus ambitieux pour réduire ses émissions polluantes depuis les années 90.

Le niveau d'émissions d'un véhicule neuf est indiqué sur le certificat de conformité, un document dont tous les véhicules neufs doivent disposer avant de pouvoir être mis sur le marché. Jusqu'à septembre 2017, une grande partie des informations portées au certificat de conformité - comme les émissions de CO2 et de polluants, mais aussi la consommation de carburant/électricité et la plage de fonctionnement électrique - étaient obtenues par le biais d'un essai en laboratoire appelé alors « nouveau cycle européen de conduite » (New European Driving Cycle, NEDC), mis en place dans les années 80. L'essai NEDC ne reflète toutefois plus les conditions de conduite ni les technologies automobiles d'aujourd'hui.

Des calculs indépendants ont montré que les résultats des tests NEDC traduisaient très mal les véritables niveaux d'émissions, indiquant généralement des moyennes sensiblement inférieures à celles effectivement rejetées par les utilisateurs. Inutile de dire que ce constat a entâché la confiance des consommateurs et mis à mal la réputation de l'industrie automobile. C'est la raison pour laquelle un groupe de travail des Nations Unies s'est penché sur une procédure d'essai plus réaliste. Résultat de ce travail : la procédure d'essai mondiale harmonisée pour les voitures particulières et véhicules utilitaires légers (la procédure WLTP : Worldwide Harmonized Light Vehicles Test Procedure).

Qu'apporte le test WLTP ?

Le test WLTP est plus rigoureux que le NEDC. De manière générale, il enregistrera des niveaux moyens d'émissions de CO2 plus élevés et une baisse des autonomies pour le véhicule électrique. Tout dépendra de la motorisation et de la configuration du véhicule en question : choix de carrosserie, du type de carburant, de la puissance du moteur, de la taille des pneumatiques, du choix et du nombre des options du véhicule proposé. Les résultats du test WLTP reflètent mieux la réalité et donnent aux consommateurs et aux propriétaires de parcs une idée plus précise de la consommation en carburant /électricité et des émissions de CO2 rejetées. Le test WLTP communiquera un taux d’émission de CO2 du véhicule personnalisé au besoin de l’utilisateur final.

Quel est le calendrier d'entrée en vigueur ?

2017 :

Depuis le 1er septembre 2017, la procédure WLTP s'applique officiellement aux nouveaux types de voitures, à savoir aux modèles lancés sur le marché pour la première fois.

2018 :

Au 1er septembre 2018, toutes les voitures neuves devront être homologuées selon la procédure d'essai WLTP, en lieu et place du test NEDC. Seule exception à cette nouvelle règle : les véhicules de fin de série, afin de permettre à un nombre limité de véhicules en stock invendus, homologués selon l'ancien test NEDC, d'être vendus pendant une année supplémentaire (pour écouler les stocks restants).

2019 :

Au 1er septembre 2019, la procédure WLTP sera obligatoire pour tous les modèles (la période d'écoulement des stocks restants aura pris fin). Dans les concessions, toutes les voitures devront afficher les valeurs de CO2 selon la procédure WLTP uniquement, afin d'éviter de semer la confusion dans l'esprit des consommateurs.

Qu'en est-il de la France ?

En France, la fiscalité écologique repose sur le taux de CO2 défini par le certificat d’immatriculation ou SIV. L’Etat a décidé de décaler la mise en place du WLTP au 1er septembre 2019.

La raison ? Son projet informatique sur la dématérialisation des certificats d’immatriculation des véhicules (SIV) a pris du retard.
En conséquence, la France a établi une période transitoire du 1er septembre 2018 au 1er septembre 2019 (date connue à ce jour) avec le NEDC2 ou le NEDC corrélé.

Le NEDC2 est une valeur CO2 convertie par un calcul moins compliqué que l’équivalent WLTP mais qui donne une valeur CO2 plus élévée qu’avec l’ancienne homologation NEDC.
Le taux d’émission de CO2 du véhicule en NEDC2 sera plus bas qu’avec le WLTP. Autre avantage : le NEDC2 sera communiqué par le constructeur sur la plus basse des versions du véhicule, hors équipements supplémentaires.

Quand on sait que la fiscalité écologique pèse dans le budget flotte automobiles, cette mesure laisse le temps aux entreprises de s’y preparer en limitant les à-coups budgétaires.

tableau wltp
Source LeasePlan Corporation : Tax changes & impact per country au 11/2018 sous réserve de confirmation des états membres et de leur fiscalité

Que devez-vous faire ?

Pour réduire l'empreinte carbone et, en fin de compte, faire des économies de frais de carburant, de nombreuses politiques en matière de voitures d'entreprise incluent un seuil de CO2 pour les commandes de véhicules neufs : les conducteurs de véhicule en LLD n'ont pas le droit de commander des véhicules ayant un niveau d'émissions dépassant ce seuil. Jusqu'à présent, les seuils figurant aujourd'hui dans les politiques automobiles étaient basés sur les niveaux de CO2 définis par le constructeur et mesurés selon le cycle NEDC. Comme le nouveau test WLTP est plus rigoureux et que les niveaux de CO2 enregistrés seront souvent plus élevés, divers modèles ne parviendront peut-être plus à respecter le seuil existant.

Prenons un exemple : dans le cadre d'un test NEDC, un modèle de véhicule particulier pouvait afficher une production d'émissions de CO2 de 118 g/km. Or, avec le test WLTP, cette valeur pourrait être de 126 g/km. Sur la base d'un seuil de 120 g/km, les conducteurs ne pourront donc plus commander ce véhicule comme voiture d'entreprise.
Pour les gestionnaires de parc, la question centrale est évidemment de savoir quand définir un nouveau seuil à la fois ambitieux et réaliste.

À ce jour, seules quelques valeurs WLTP sont disponibles. Il est donc trop tôt pour avoir une bonne vision de ce que seraient de nouveaux seuils réalistes.
En fait, depuis septembre 2018, et avant que toutes les voitures neuves disposent d'une valeur WLTP, nous recommandons aux gestionnaires de parc d'évaluer l'impact de la procédure NEDC2 et son futur WLTP.

Dès à présent, une opportunité de travailler sur les usages, les nouvelles motorisations et les exceptions est à réaliser avec l’accompagnement de votre ingénieur commercial LeasePlan pour revisiter les politiques de véhicules d’entreprise et leur seuil CO2 actualisé avec la valeur NEDC2 ou WLTP futur.