Véhicules électriques : quel devenir pour les batteries ?

24 février 2021

Tout d'abord, la collecte

Les batteries de voitures hybrides ou électriques sont collectées depuis maintenant 10 ans via une filière spécifique, fruit de partenariats avec les constructeurs automobiles. Avec un poids de plusieurs centaines de kg (326 kg pour une Zoé) et un risque d’incendie spontané, elles ont peu de chances d’échapper au circuit professionnel, comme leurs homologues de tailles moindres (smartphones, enceintes, etc.) que l’on retrouve régulièrement en décharges sauvages. Une fois collectées, elles peuvent être recyclées, ou, si leur état le permet, reconditionnées une seconde vie.

Le recyclage

Le législateur s’est emparé du problème, à l’échelle européenne, avec la directive européenne 2006/66/CE et l’article R543-130 du code de l’environnement en France, qui impose un taux de recyclage de 50% de la masse totale des batteries lithium-ion (Li-ion, qui équipent la plupart des véhicules électriques.)

En fonction de son état, une batterie peut être démantelée pièce par pièce, ses composants triés et détruits, et les métaux (cobalt, manganèse, aluminium, lithium, nickel) transformés en poudre pour être réutilisés. Selon l’ADEME, le taux de recyclage des batteries au lithium atteint 65% en France (Rapport annuel 2018). Certes, le procédé est énergivore, mais des techniques alternatives sont en cours d’étude et d’expérimentation.

Mais n'oublions pas... l'innovation

Certes, la filière de collecte et de recyclage doit impérativement se développer en France et en Europe. Sur le plan des technologies de recyclage, le programme européen, ReLieVe, ambitionne de traiter 100% des batteries Li-ion d’ici 2025. Enfin, pour traiter le problème à sa source, des recherches se concentrent sur des batteries plus « propres » : par exemple EDF travaille sur une batterie « Métal-Air » qui utiliserait l’oxygène de l’air pour produire de l’électricité et de l’eau, rejetant de l’oxygène dans l’air lors de sa charge. Nous sommes bien au cœur de la transition énergétique. Le meilleur serait-il à venir ?