L'engagement mobilité durable

L’Europe en ordre de marche
Les députés et les ministres de l'UE se sont mis d'accord sur un objectif plus élevé (37,5%) de réduction des émissions des véhicules neufs dans l'ensemble du parc automobile de l'UE d'ici 2030, comparé à l'objectif proposé par la Commission Européenne (30%). La législation fixe également un objectif de réduction de CO2 pour les nouvelles camionnettes (31%) d'ici 2030.
La législation a été adoptée par 521 voix pour, 63 contre et 34 abstentions. Le texte doit maintenant être adopté définitivement par le Conseil avant d'être publié au Journal officiel.
Voilà qui devrait changer radicalement le paysage automobile européen dans les 10 prochaines années.

ZFE : 19 collectivités s’engagent
Le Ministère de la Transition écologique et solidaire et l’ADEME ont retenu 19 lauréats dans le cadre de l’appel à projets des zones à faibles émissions (ZFE). Plus d’1,3 million d’euros seront alloués à ces collectivités pour l’étude de la faisabilité d’une zone à faibles émissions en faveur de la qualité de l’air et l’accompagnement à leur mise en œuvre.

Les zones à faibles émissions, qu’est-ce que c’est ?
231 zones à faibles émissions (ZFE) existent en Europe dans 13 pays, dont 3 en France à Grenoble, Strasbourg et Paris. Le principe consiste à limiter l’accès à une partie du territoire aux véhicules les plus émetteurs de polluants atmosphériques pendant une période donnée (jours, heures, etc.) dans l’objectif d’améliorer la qualité de l’air et protéger la santé des populations. En France, il est actuellement possible de mettre en œuvre ce dispositif sous l’appellation « zones à circulation restreinte » (ZCR). Le projet de loi d’orientation des mobilités propose de remplacer ce terme par « zone à faibles émissions » (ZFE), et permettra d’en faciliter le déploiement.