Quelles aides pour acquérir un véhicule propre ?

3 mars 2021

L'État multiplient les incitations à s’équiper en véhicules électriques ou hybrides

Lutter contre le réchauffement climatique en adoptant une mobilité plus verte, nous y pensons tous ! Mais l’achat d’une voiture hybride ou électrique s'avère généralement plus cher qu'un véhicule thermique. C’est pourquoi l'État multiplie les incitations à s’équiper en véhicule propre. Mais entre bonus écologique et prime à la conversion, faisons le tour des aides mises à disposition par l'État.

Le bonus écologique

  • Un bonus de 5 000 € / achat de véhicule électrique (VE) d’une valeur inférieure à 45 000 € pour les flottes d’entreprises, VL et utilitaires légers. Au-delà, le bonus est de 3 000 € pour les valeurs comprises entre 45 000 € et 60 000 €. Les VE d’une valeur supérieure à 60 000 € ne bénéficient d’aucune aide.
  • Un bonus de 2 000 € / achat de véhicule hybride rechargeable (VHR) pour les véhicules d’une valeur maximum de 50 000 € et dont l’autonomie en tout électrique est supérieure à 50 km avec des émissions comprises entre 21 g et 50 g de CO₂ / km. Dans l’objectif de maximiser leur usage en mode électrique, une information sur l’avantage de la recharge et des propositions d’installation de bornes accompagneront toutes les ventes de VHR.

Ces barèmes, annoncés en mai 2020, ont été prolongés jusqu’au 30 juin 2021. Le décret du 7 décembre 2020 indique que les montants du bonus écologique pour un véhicule neuf diminueront de 1 000 € le 1ᵉʳ juillet 2021 puis à nouveau du même montant en 2022.

focuseco

La prime à la conversion

Pour les professionnels, une prime jusqu’à 5 000 € selon le véhicule mis au rebut (immatriculé avant le 1ᵉʳ janvier 2006 s’il s’agit d’une motorisation essence ou avant le 1ᵉʳ janvier 2011 pour un véhicule diesel), contre l’achat ou la location longue durée d’un véhicule électrique (émissions < 20 g CO₂ / km) ou hybride rechargeable (émissions de 20 à 50 g CO₂ / km) neuf ou d’occasion au prix d’achat maximal de 60 000 € TTC, sous réserve d’une autonomie en mode tout électrique supérieure à 50 km. 

Les conditions pour le véhicule mis au rebut : appartenir depuis au moins un an au bénéficiaire de la prime à la conversion, être immatriculé en France, ne pas être gagé, ne pas être considéré comme un véhicule endommagé par un expert.

En savoir plus