Conduite électrique

Pourquoi l'électrique ?

Vous l’avez peut-être déjà remarqué : il y a un nombre croissant de voitures électriques en circulation. C’est logique, car la conduite électrique n’offre que des avantages, pour la planète comme pour vous en tant que conducteur. En voici les principaux :

Sept raisons de passer à la mobilité électrique

Sept raisons en faveur de la conduite électrique

  1.  
    Un plaisir de conduite ultime

    Installez-vous au volant d’un VE et laissez-vous séduire. La voiture est quasi silencieuse, ce qui est très agréable pour vous et les heureux passagers qui vous accompagnent. La puissance du moteur est généralement supérieure à celle d’une voiture comparable équipée d’un moteur à combustion.

    Cette puissance est en outre entièrement disponible, ce qui vous assure un plaisir de conduite dynamique. Conduire une voiture électrique est amusant, facile et spécial parce que vous ne devez utiliser qu’une seule pédale. Vous ne devez pas non plus changer de vitesse, car la conduite est toujours automatique. Et dans la plupart des cas, vous pouvez régler le chauffage de la voiture à distance : chaud en hiver, frais en été. Les voitures électriques sont également beaucoup plus silencieuses, ce qui réduit le stress sur la route. Souvent, l’expérience de conduite à elle seule suffit à convaincre les conducteurs des avantages de la conduite électrique.

  2.  
    Durabilité

    Passer à l’électrique, c’est évidemment mieux pour l’environnement. Comme elles ne produisent pas de gaz d’échappement, les voitures électriques contribuent à améliorer la qualité de l’air et rejettent moins de CO2 que les voitures essence ou diesel.

    Même si vous rechargez votre véhicule électrique avec de l’électricité non durable tout au long de son cycle de vie, ce sera toujours plus durable qu’un véhicule similaire équipé d’un moteur à combustion.

  3.  
    Autonomie

    Les véhicules électriques ont une autonomie croissante, suffisante pour que la plupart des conducteurs puissent effectuer leurs trajets quotidiens sans devoir recharger en cours de route. La dernière génération de véhicules électriques offre une autonomie réaliste de plus de 300 km, allant jusqu’à 500 km. Partir en vacances dans le sud ? Ce n’est plus un problème. Les réseaux de recharge se développent rapidement et la technologie devient de plus en plus efficace (la recharge est de plus en plus rapide). Avec un minimum de planification – une fonction d’ailleurs assurée automatiquement par de nombreux VE –, vous arrivez sans problème à destination. Il n’y a plus de raison de craindre de ne pas arriver à destination (« angoisse de l’autonomie ») !

  4.  
    Choix

    Il y a plus en plus de marques et de modèles électriques disponibles sur le marché. Les constructeurs automobiles investissent dans la mobilité électrique : presque toutes les marques populaires sont en train de développer un ou plusieurs modèles électriques.

  5.  
    Meilleur marché

    À l’achat, les voitures électriques sont généralement plus chères que les modèles conventionnels. Mais cette différence est rapidement compensée à l’utilisation. Par exemple, un VE a besoin de moins d’entretien et les coûts de l’électricité sont nettement inférieurs aux prix du diesel ou de l’essence.

    Les voitures électriques nécessitent également moins d’entretien, ce qui représente une économie considérable. Un moteur électrique a en effet moins de pièces mobiles qu’un moteur à combustion. En outre, la structure est beaucoup plus simple et donc moins sensible à l’usure. Il n’y a plus de filtre à huile, de filtre à air ou de bougies, de courroies de distribution ou d’embrayages à changer ou d’huile à remplacer.

    Et comme les voitures électriques sont équipées de systèmes de freinage régénératif (à savoir un frein moteur), les freins s’usent également moins vite que ceux d’un véhicule conventionnel.

  6.  
    Fiscalité avantageuse

    En Belgique, comme toutes les règles fiscales sont actuellement liées aux émissions de CO2, les voitures électriques sont particulièrement avantageuses sur le plan fiscal. Selon votre région, vous ne payerez pas de taxe de mise en circulation et de taxe de circulation (en Flandre) ou un montant minimal (à Bruxelles et en Wallonie).

    L’avantage de toute nature est également considérablement inférieur par rapport à une voiture à essence ou diesel. Vous êtes indépendant ? Dans ce cas, l’achat de votre voiture et de votre borne de recharge, ainsi que l’électricité que vous utilisez pour la recharge, sont fiscalement déductibles à 100 % !

  7.  
    Accès permanent aux zones de basses émissions

    Certaines villes empêchent les voitures à moteur à combustion de circuler au centre-ville en raison de leurs émissions de gaz nocifs. Plus de 200 d’entre elles, dont Londres, Amsterdam, Stuttgart et Stockholm, ont déjà mis en place des zones de basses émissions. À Bruxelles, Anvers et Gand, les voitures à moteur à combustion les plus polluantes sont également interdites aujourd’hui. Avec une voiture électrique, vous avez toujours accès aux zones de basses émissions.

Nouveau sur notre blog
Durabilité
Soif d’aventure : road trip vers l’Europe de l’Est à bord d’une Tesla 11 août - Temps de lecture 4 minArrowRight
Durabilité
Partir en Italie avec 4 enfants en VE ? C’est possible !20 avril - Temps de lecture 2 minArrowRight
Durabilité
Les auto-écoles ne sont pas encore prêtes pour la mobilité électrique13 avril - Temps de lecture 4 minArrowRight
Durabilité
L’Europe interdit les moteurs à combustion à partir de 2035 : la Belgique ouvre dès à présent la voie à l’électromobilité13 avril - Temps de lecture 3 minArrowRight
Durabilité
La hausse du prix des énergies freine-t-elle le passage à l'électrique ?30 mars - Temps de lecture 3 minArrowRight
Durabilité
Recharger sa voiture électrique à la maison : à quoi faut-il faire attention ?22 mars - Temps de lecture 3 minArrowRight
Durabilité
Voitures électriques : plus chères au départ… mais moins à l’arrivée !23 février - Temps de lecture 2 minArrowRight
Durabilité
LeasePlan aide Sweco à atteindre d’ambitieux objectifs avec une flotte électrique14 janvier - Temps de lecture 3 minArrowRight
voir toutvoir tout
Arrow right
Arrow left