Auto revue – Subaru Solterra

Etoile montant dans les flottes

Développé en partenariat avec Toyota, le nouveau Solterra électrique pourrait signifier une percée pour Subaru sur le très convoité marché B2B. On vous dit pourquoi.

 

Un ADN mixte

La parenté avec le nouveau véhicule électrique bZ4X de Toyota saute aux yeux. Le Solterra et le bZ4X sont en effet jumeaux sur le plan technique. Toyota a apporté la plateforme et la technologie des batteries, tandis que Subaru s’est chargée de la transmission intégrale, des dispositifs de sécurité et des composants dynamiques. Résultat ? Un véhicule dont l’ADN provient à parts égale de Toyota et de Subaru.

Le Solterra se distingue toutefois de son jumeau technique par le réglage de sa suspension et par le fait qu’il n’est disponible qu’en version AWD, contrairement au Toyota disponible également avec un seul moteur électrique et en version traction. Autre petite différence : le Solterra est doté de palettes au volant permettant le réglage de la force de régénération. Nous regretterons toutefois que les possibilités de réglage soient encore trop restreintes.

 

Une taille de batterie, deux niveaux d’équipement

Le Solterra est un EV efficace équipé de deux moteurs électriques identiques de  80 kW sur l’essieu avant et l’essieu arrière, pour une puissance combinée de 218 ch (160 kW) et un couple de 336 Nm. 6,9 secondes suffisent pour atteindre les 100 km/h, départ arrêté. C’est rapide, sans plus. De par sa transmission intégrale intelligente, vous êtes sûr de passer partout et de venir à bout des terrains les plus exigeants.

Le pack de batteries du Solterra affiche une puissance de 71,4 kWh, ce qui devrait permettre une autonomie WLTP théorique de 454 kilomètres. Dans la pratique, comptez plutôt sur un bon 350 kilomètres. Le chargement en courant alternatif ne peut se faire qu’à 6,6 kW, mais le constructeur a déjà annoncé un chargeur 11 kW en option. Les recharges rapides en courant continu peuvent se faire à 150 kW.

 

Equipé ou super équipé ?

Le Solterra offre une conduite dynamique et ferme, sans toutefois nourrir d’ambitions sportives. C’était prévisible quand on sait qu’à vide, son poids dépasse les deux tonnes. L’idéal est donc d’adopter une conduite détendue afin de profiter du silence, d’un confort optimal et d’un habitacle particulièrement spacieux, même à l’arrière, malgré le plancher surélevé du fait de la présence de la batterie.

Avec un volume utile compris entre 441 et 452 litres, le coffre est suffisamment grand. Quant au niveau d’équipement, il est complet, tant en version de base qu’en version haut de gamme Sky Package. Pour le modèle de base, comptez autour de € 55.000, ce qui rend le Solterra plutôt compétitif.

Le Solterra a tous les atouts en main pour s’ouvrir les portes du marché B2B. C’est un véhicule polyvalent de qualité qui garantit un bel agrément de conduite… peut-être même un peu plus que le Toyota bZ4X.

  • Checked Icon

    + Comportement routier dynamique

  • Checked Icon

    + Véhicule électrique à maturité

  • Checked Icon

    + Equipement complet

  • Checked Icon

    -Réglage de la force de freinage limité -Assise fort basse à l’arrière