Auto revue – MG Marvel R

Un nouveau-venu dans la catégorie des gros bras

Après avoir consenti un effort budgétaire méritoire avec le ZS EV et franchi un pas de plus avec l’hybride rechargeable EHS, MG propose aujourd’hui le Marvel R Electric… un concurrent sérieux dont les véhicules électriques européens comme le Skoda Enyaq iV ou le VW ID.4 vont devoir se méfier.

 

Un look plutôt réussi

Le Marvel R est le dernier fleuron de la gamme européenne encore jeune du constructeur chinois. Sa silhouette combine un faciès futuriste, un profil élégant et un arrière stylé. Même volonté de séduction à l’intérieur, avec des matériaux de bonne facture et des finitions de qualité, loin de l’impression ‘bon marché’ que l’on aurait pu craindre. 

L’empattement de 2,8 mètres se traduit à l’intérieur par une habitabilité enviable, surtout à l’arrière au niveau des jambes. En revanche, avec son volume utile de 357 litres, le coffre est une petite déception. L’assise des sièges à l’avant est également un peu courte, mais l’ergonomie générale est soignée et l’énorme écran multimédia est très intuitif.

 

Deux ou quatre roues motrices

Le Marvel R se décline en deux versions, toutes deux alimentées par une batterie de 70 kWh. La version de base est une propulsion équipée de deux moteurs électriques sur l’essieu arrière qui génèrent une puissance cumulée de 180 ch et un couple de 410 Nm. Aux dires de MG, vous devriez pouvoir parcourir 402 kilomètres sans recharger, avec un sprint de 0 à 100 km/h en 7,9 secondes. 

Dans la version Tri-Motor, le concepteur a monté un troisième rotor sur l’essieu avant, en plus des deux moteurs déjà intégrés au train arrière, ce qui fait du Marvel R un 4x4 électrique. Avec une puissance cumulée de 288 ch et un couple de 665 Nm, cette version réussit l’exploit d’atteindre les 100 km, départ arrêté, en à peine 4,9 secondes. L’autonomie annoncée de cette version n’est toutefois que de 370 kilomètres. 

 

Relativement peu gourmand

Nous avons brièvement testé la version trimoteur et avons enregistré une consommation électrique moyenne de 18,2 kWh/100 km, ce qui est très raisonnable. Il devrait être possible de couvrir 350 kilomètres avec un seul cycle de chargement, moyennant une conduite plutôt calme et une température extérieure clémente. Recharger la batterie avec un courant alternatif est possible en triphasé à 11 kW, de sorte qu’une (courte) nuit suffit pour un chargement complet. Il est également possible d’opter pour un chargement rapide à 92 kW, ce qui permet de recharger la batterie de 5 à 80% en moins de trois quarts d’heure.

Il est étonnant de voir à quelle vitesse MG s’est hissée au niveau de la concurrence européenne avec son Marvel R. Sans rien avoir à envier à ses rivales plus chères, ni au niveau des prestations, ni des finitions, ni du look. Reste à savoir si les conducteurs de voiture de société auront à cœur de découvrir ses qualités.

    • Checked Icon

      + Prestations convaincantes

    • Checked Icon

      + Finition de qualité

    • Checked Icon

      + Confort

    • Checked Icon

      -Assise trop courte des sièges avant -Petit coffre