Auto revue – Hyundai Kona Hybrid

Un Kona pour tous les goûts

Hyundai est un des rares constructeurs à proposer tous les types de transmission sur un seul modèle. Pour preuve, le Kona est disponible en version diesel, essence, électrique et hybride.

 

L'embarras du choix

Vous ne savez peut-être pas quel type de motorisation correspond le mieux à vos besoins, mais une chose est sûre, vous trouverez votre bonheur dans la gamme Kona. En effet, ce modèle est proposé en version essence (moteurs 1.0 T-GDI de 120 ch ou 1.6 T-GDI de 198 ch), diesel (moteur 1.6 CRDi de 136 ch), full électrique (batterie de 39,2 ou 64 kWh) ou hybride comme le véhicule que nous avons testé.

Il s'agit en l'occurrence d'un hybride non pas rechargeable mais parallèle qui combine un moteur thermique avec un moteur électrique et une batterie de 1,56 kWh qui récupère l'énergie libérée chaque fois que la voiture décélère. Son taux d'émission normatif varie entre 112 et 114 g (WLTP), soit moins que ses classiques rivales. 

 

Ne vous attendez pas à un bolide ultra rapide

La puissance combinée du Kona est de 141 ch pour un couple maximal de 256 Nm, grâce à la conjonction du moteur de 1580 cc 4-cylindres de 105 ch et 147 Nm et du moteur électrique de 43,5 ch et 170 Nm. Mais malgré ces valeurs tout à fait honorables, il faut bien admettre que ce crossover compact de 1376 kg n'a rien d'un sprinter.

Départ arrêté, il lui faut 11 secondes pour atteindre les 100 km/h et sa vitesse de pointe est de 161 km/h. C'est amplement suffisant pour évoluer dans le trafic quotidien. Mais si vous êtes en quête de sensations, passez votre chemin. Le Kona ne nourrit en effet aucune ambition sportive.

 

Son principal atout ? Sa faible consommation !

Avec une moyenne de 5,5 l/100 km sur un trajet comprenant des portions d'autoroute et avec 4 adultes à bord et un coffre chargé, nous pouvons dire que le Kona Hybrid consomme peu, preuve de l'impact positif de l'hybridation. Et s'il consomme peu, il émet aussi moins de CO2. Bref, le Kona apparaît comme une transition intéressante vers la conduite 100% électrique.

Le Kona Hybrid n'est disponible qu'en version automatique, avec une boîte à six rapports et double embrayage. Cette boîte 6-DCT compte un rapport de moins que celle qui équipe ses aînés équipés d'une transmission conventionnelle. Elle est néanmoins suffisamment souple et clairement plus agréable que la boîte CVT de bon nombre de ses concurrents.  

Un SUV aux dimensions modestes

L'espace intérieur à l'avant est correct. A l'arrière, c'est un peu moins confortable pour les grands gabarits. Rappelons qu'il s'agit d'un crossover compact et pas d'un gros SUV. Avec un volume utile de 374 litres, le coffre est suffisamment grand pour un usage normal. Les finitions sont de qualité, tout est bien emboîté, les coutures sont nettes… Seul petit bémol : un peu trop de plastiques rigides dans l'habitacle.

Le Kona Hybrid est avant tout un véhicule peu gourmand à la pompe, qui remplit parfaitement le rôle pour lequel il a été conçu : sans fioritures mais suffisamment confortable et silencieux pour conduire quatre (et occasionnellement cinq) personnes à bon port.

Hyundai-Kona-Hybrid-review-ImaginSide
    • Checked Icon

      + Consommation maîtrisée

    • Checked Icon

      + Confort correct

    • Checked Icon

      + Equipement complet

    • Checked Icon

      -Excès de plastiques rigides dans l'habitacle -Prestations moyennes