Auto revue – Audi Q4 Sportback e-tron 40

Ils suivent le courant

Les crossovers coupés ont le vent en poupe. Rien d’étonnant donc à ce qu’Audi décide à son tour de décliner son Q4 e-tron en version Sportback. Un modèle coupé forcément plus aérodynamique, sans rien perdre de ses atouts pratiques.  

 

Un look plutôt réussi

Avec son empattement de 2,76 m, ses faibles porte-à-faux et ses flancs qui évoquent des muscles tendus, le Q4 Sportback e-tron propose un look innovant, voire avant-gardiste. Son design léché et ses nombreux détails aérodynamiques contribuent à réduire la consommation, et par conséquent à augmenter l’autonomie. Ce coupé affiche en effet un Cx de 0,26, tandis que le Q4 e-tron dont il est dérivé doit se contenter d’un Cx de 0,28.

La ligne de toit plongeante limite évidemment l’espace au niveau de la tête pour les passagers arrière, mais cela ne pose pas vraiment de problème. En configuration standard, le coffre de la version Sportback annonce un volume utile de 520 litres, soit 15 litres de plus que celui du Q4 e-tron standard. En rabattant la banquette arrière, le volume grimpe jusqu’à 1490 litres, ce qui est évidemment un peu moins que le Q4 e-tron classique.

 

Le meilleur compromis

Vous avez le choix entre les versions 35 e-tron de 170 ch et 40 e-tron dont le moteur synchrone sur l’essieu arrière délivre 204 ch. Si cela vous semble insuffisant et que vous voulez un véhicule à quatre roues motrices, il y a aussi le Q4 e-tron 50 Quattro. Grâce au second moteur destiné aux roues avant, le véhicule dispose d’une puissance combinée de 299 ch.

C’est la version ‘40’ qui offre incontestablement le meilleur compromis prix/prestations/autonomie. Avec un sprint de 0 à 100 en 8,5 secondes, elle n’est certes pas la plus rapide. La batterie affiche une capacité nette de 76,6 kWh et promet officiellement une autonomie de 534 kilomètres. Mais lors du test, réalisé dans des conditions de température clémentes, l’ordinateur de bord n’a jamais affiché plus de 420 kilomètres. Quant à notre consommation, elle a tourné autour des 20 kWh/100 km. Le chargeur embarqué ne peut traiter que 11 kW maximum (courant triphasé), mais si vous branchez le véhicule à un chargeur rapide, vous pourrez tirer 135 kW dans le meilleur des cas. 

 

Des options onéreuses

Le prix de base du Q4 Sportback e-tron n’est déjà pas tendre, mais le pire, c’est que la plupart des options sont payantes. Rien que pour le Pack Business, qui inclut pourtant des options élémentaires comme la peinture métallisée, la navigation (avec Cockpit virtuel), l’interface smartphone d’Audi (Apple CarPlay et Android Auto), le cruise control, les capteurs de stationnement, le hayon arrière à commande électrique et les sièges chauffants à l’avant, il vous faudra débourser € 5.150 de plus.

Il est vrai qu’avec Audi, vous pouvez compter sur des matériaux et des finitions de qualité supérieure. La différence avec la VW ID.4 est flagrante. En version de base, l’intérieur apparaît plutôt sobre, mais si vous mettez la main au portefeuille, vous pouvez en faire un salon luxueux doté de tout le confort possible. Vous pouvez même faire monter des vitres acoustiques – une option intéressante si vous roulez beaucoup sur autoroute et que vous voulez profiter pleinement du silence ou des qualités de l’installation Sonos, proposée elle aussi en option. 

L’Audi Q4 Sportback e-tron 40 se présente comme un véhicule familial conçu pour les déplacements du quotidien, un peu austère à première vue, et pas vraiment supersonique non plus. Mais si vous avez le budget pour l’équiper un peu mieux, ce crossover électrique se muera en véritable cocon, à la fois high tech et luxueux.

  • Checked Icon

    Habitacle généreux

  • Checked Icon

    Idéal pour les déplacements quotidiens

  • Checked Icon

    Possibilités de personnalisation

  • Checked Icon

    - Intérieur standard un peu spartiate - Prix avec les options - Prestations moyennes