Auto revue – Audi e-tron 55 quattro

Véhicule électrique de construction belge

Construit en Belgique, l'e-tron est un poids lourd dans le segment des SUV électriques premium – au propre comme au figuré.

 

Une voiture familière et néanmoins révolutionnaire

Contrairement à d'autres modèles électriques, l'e-tron quattro n'a rien de futuriste, puisqu'il reste fidèle à la silhouette des SUV Audi traditionnels.

Ce qui ressort toutefois, c'est l'absence de rétroviseurs extérieurs sur les versions équipées de rétroviseurs virtuels. Le système se sert de caméras montées sur un petit bras et dont les images s'affichent sur les écrans intégrés dans les portières latérales. Cette technologie promet une baisse (minime) de la consommation et par conséquent, un gain d'autonomie pouvant aller jusqu'à cinq kilomètres. Un bénéfice modeste pour une dépense qui l'est nettement moins !

A l'intérieur, la similitude avec une Audi classique est totale puisque le tableau de bord et le système d'info-divertissement ont été purement et simplement empruntés à l'A6.

 

Deux moteurs électriques

La transmission est assurée par deux moteurs électriques, un premier de 170 ch et 247 Nm à l'avant et un deuxième de 190 ch et 314 Nm sur l'essieu arrière, pour une puissance combinée de 360 ch et 561 Nm de couple en total. En mode S, ces valeurs peuvent être poussées jusqu'à 408 ch et 664 Nm, ce qui garantit une belle vivacité, avec un sprint jusqu'à 100 km/h en 5,7 secondes, mais surtout de très vives reprises. La vitesse de pointe est toutefois bridée à 200 km/h.

Avec sa batterie de 95 kWh, Audi annonce une autonomie de “plus de 400 km” (WLTP). Une promesse quelque peu présomptueuse, puisqu'au cours du test, nous n'avons pas dépassé les 300 km. Les trois câbles standard fournis avec le véhicule pour permettre de recharger chez soi, avec une wallbox (11 ou 22 kW) ou un chargeur rapide (150 kW), disposent d'un compartiment de rangement spécial sous le capot moteur, afin de ne pas empiéter sur le volume du coffre et de rester facilement accessibles à tout moment.

Avec une consommation moyenne au cours du test d'environ 30 kWh/100 km, on ne peut pas dire que ce véhicule électrique soit particulièrement sobre. Son poids n'y est évidemment pas étranger.

 

Quattro ? Pas vraiment…

L'e-tron est qualifié de “quattro”, ce qui est censé indiquer une transmission à quatre roues motrices. Le système n'a pourtant rien à voir avec celui des autres Audi, du fait qu'il n'y a pas de connexion physique entre les essieux avant et arrière. La répartition de la puissance se fait de manière 100% électrique, avec priorité aux roues arrière en usage normal, et intervention des roues avant si nécessaire. Un système qui garantit une motricité et une adhérence sans faille sur tous types de revêtement.

Spacieux, parfaitement fini mais cher

Spacieux et luxueux, l'habitacle répond à tout ce que l'on est en droit d'attendre de ce type de véhicule. Le caractère silencieux du moteur et le confort acoustique sont impressionnants. Par ailleurs, la suspension pneumatique absorbe parfaitement les irrégularités de la route, pour un confort de conduite inégalé. Et avec un volume utile de 600 litres, le coffre est suffisamment spacieux.
Les finitions et la qualité des matériaux sont parfaites. Et la perfection a un prix… Bref, l'e-tron reste réservé à une certaine élite.

L'e-tron est une vraie Audi, avec toutes les qualités que cela suppose. Il offre tous les atouts d'un gros SUV et permet à son propriétaire d'en profiter sans mauvaise conscience écologique. Son poids ne joue toutefois pas en faveur de l'autonomie, qui reste relativement réduite. Quant au prix, attendez-vous à une note plutôt salée.

Audi E-Tron

71 KWH 50 QUATTRO

    753 €hors TVAPrix mensuel sur la base de 60 mois et 10.000 km par an.
    • Checked Icon

      + Confort et silence à bord

    • Checked Icon

      + Silhouette d'un SUV classique

    • Checked Icon

      + Technologie et prestations

    • Checked Icon

      - Manque relatif d'autonomie - Prix élevé