Vacances de carnaval : voyage en VE vers les sommets enneigés

Temps de lecture 4 minVotre voiture: conseils & astuces
Les voitures électriques gagnent en popularité. Ann-Laure et David, deux collaborateurs LeasePlan, sont eux aussi conquis par la conduite électrique. Pendant les vacances de carnaval, ils se sont rendus dans les Alpes françaises. Dans cet article, ils partagent leurs expériences en cette période de vacances chargée. « La voiture électrique requiert un changement de nos habitudes de conduite. Non seulement en ce qui concerne le véhicule et la durée du trajet, mais aussi le moment et la destination de nos vacances. »
Partagez ceci

Ann-Laure a chaussé ses skis à Modane

  • Destination : Modane (France)
  • Distance du trajet simple : 931 km en 13 heures et 30 minutes
  • Voiture : Kia EV 6 (2021)
  • Autonomie réelle en hiver : +- 380 km
  • Arrêts : 4

« Ce n’est pas la première fois que nous faisons un roadtrip en VE. Ma famille vit près de Lyon et nous leur avons déjà rendu visite. Mais c’est la première fois que nous descendons si loin dans le sud pour rejoindre les Alpes. Modane se trouve à la frontière italienne. » Le trajet étant assez long, Ann-Laure a décidé de profiter de l’occasion pour faire le voyage en deux temps. « Le premier jour, nous sommes allés jusqu’à Lyon, où nous avons passé la nuit avant de repartir le lendemain. Nous avons fait de même au retour. » 

Le voyage aller s’est terminé par 4 arrêts sur le réseau Ionity au compteur, ce qui n’est pas exagéré sur une distance de plus de 900 kilomètres. Idéalement, une pause est recommandée toutes les deux heures pour se dégourdir les jambes. Ann-Laure et son ami avaient bien planifié le voyage à l’avance en utilisant l’app A Better Route Planner (ABRP). Une app qu’ils recommandent vivement : « Vous pouvez enregistrer l’itinéraire et ensuite l’ouvrir dans Google Maps. La version premium coûte 50 euros par an. Un petit prix pour une navigation sans souci de borne en borne ! »

Leur voyage a pourtant été un peu plus long que prévu. « Il y avait parfois un peu de monde aux bornes de recharge et nous avons dû attendre. L’avantage, c’est que cela nous obligeait à faire une pause. Et nous ne nous sommes pas ennuyés, car nous avons papoté avec d’autres conducteurs de voitures électriques. Des conversations très agréables que nous n’aurions jamais eues autrement. Nous avons échangé des expériences et des conseils. Voyager en VE, ça crée un lien. »

« Cela prend aussi plus de temps, mais nous n’avons jamais eu l’impression de perdre du temps. Nous avons toujours occupé nos pauses par une promenade, une visite au magasin, un pique-nique ou une discussion avec d’autres conducteurs. Les pauses nous ont permis de répartir le voyage en plusieurs étapes gérables. Il suffit de suivre le mouvement. Le voyage a donc été relaxant. » Souhaite-t-elle encore voyager en VE ? « Oui, bien sûr ! Cela requiert un état d’esprit différent, mais en le faisant de plus en plus souvent, cela devient rapidement une bonne nouvelle habitude. »

4 conseils d'Ann-Laure :

  • Dans certains pays, vous pouvez aussi recharger des voitures d’autres marques aux bornes Tesla. Cela allège la pression sur le réseau de recharge classique.
  • Vous pouvez utiliser l’application pour savoir si les bornes de recharge sont occupées. Pratique pour se préparer mentalement à une éventuelle attente !
  • Ne vous laissez pas abattre par la consommation en montagne. En montée, vous consommez plus. Mais en descente, vous régénérez toute cette énergie.
  • Profitez du voyage !

David a dévalé les pistes au Grand-Bornand

  • Destination : Le Grand-Bornand (France)
  • Distance du trajet simple : 828 km en 12 heures
  • Voiture : Tesla Model 3 (2021)
  • Autonomie réelle : +- 450 km
  • Arrêts : 4

L’été dernier, David a effectué son premier voyage en VE, à destination de Bordeaux. En février, il s’est rendu dans les Alpes françaises. Il nous parle de la grande différence entre ses voyages d’hiver et d’été : « Conduire une voiture électrique, c’est conduire en fonction des éléments de Dame Nature. Nous sommes partis de nuit sous des températures proches de zéro. Le froid a eu un impact sur la puissance, mais quand le soleil s’est levé et que la température a augmenté, la consommation est revenue à la normale. » David s’est arrêté 4 fois au total à l’aller. « Comme il n’y avait pas de borne de recharge à l’hôtel, nous avons fait une pause de plus pour recharger. On ne sait jamais... »

Qui dit vacances de carnaval, dit aussi embouteillages. Tout s’est pourtant bien passé aux bornes de recharge. « C’est l’avantage de Tesla », affirme David. « Tesla possède son propre écosystème. La voiture adapte en temps réel l’itinéraire et les pauses recharges à la consommation et à son propre réseau de superchargeurs. Un atout de taille pour l’expérience ! Pour mon fils aussi, d’ailleurs. Il a 11 ans et Tesla est la Porsche de son époque. Sa fascination l’a empêché de s’ennuyer, et je ne m’en plains pas », plaisante-t-il.

Selon David, la voiture électrique modifie la conduite, mais aussi l’endroit et le moment des vacances. « Nous partons tous vers les mêmes destinations à la même période, pour les mêmes vacances. Et aux bornes de recharge, nous voyons clairement que nous ne sommes pas le seul VE sur la route. Il existe un réel potentiel d’augmentation du nombre de stations de recharge dans le futur. D’ici là, il me semble judicieux de se montrer plus flexible, en choisissant d’autres périodes et d’autres destinations de vacances, afin que le tourisme soit plus étalé. »

4 conseils de David :

  • En hiver, essayez de partir la journée plutôt que la nuit, afin de limiter l’impact des températures sur votre puissance.
  • Ne vous inquiétez pas à propos des pauses recharges. Un passage aux toilettes, une visite du magasin et une petite promenade suffisent pour passer le temps.
  • Vérifiez à l’avance les kWh disponibles aux bornes de recharge. Les chargeurs plus anciens sont souvent plafonnés et chargent plus lentement. Utilisez des bornes récentes pour gagner du temps.
  • Plus vous allez vers le sud, plus l’infrastructure est limitée. Les hôtels non plus ne sont pas toujours équipés. Repérez à l’avance où vous trouverez des bornes de recharge.

Envie d’en savoir plus ? Nos collègues LeasePlan Mark et Ken sont partis à la montagne l’hiver dernier. Lisez leurs expériences ici. Lors de vos projets de vacances, pensez également à tenir compte de nos 10 conseils pour devenir un Happy Charger courtois.  La vie de tous les conducteurs de VE n’en sera que plus belle !

Publié le 22 mars 2022
22 mars 2022
Partagez ceci

Articles liés

LeasePlan fête ses 50 ans
Du rétroviseur latéral en option à l’ordinateur sur roues : voici comment LeasePlan a vu ses voitures évoluer en 50 ans03 mars - Temps de lecture 4 minArrowRight
LeasePlan fête ses 50 ans
50 ans en tant que pionnier dans le leasing : les services les plus marquants de LeasePlan au fil des années03 mars - Temps de lecture 5 minArrowRight
LeasePlan fête ses 50 ans
« Nos bureaux actuels reflètent la culture de LeasePlan »03 mars - Temps de lecture 3 minArrowRight