Les principales tendances de l'industrie automobile en 2021

Temps de lecture 3 minTechnologie et innovation
Cela fait maintenant plus d'un an que la pandémie de coronavirus a frappé et que la plupart des pays du monde se sont retrouvés "enfermés". Pour relever les défis posés par cette crise de santé publique, nous avons modifié notre mode de vie, nos relations sociales et notre travail afin d'assurer notre sécurité et celle de tous les membres de notre communauté. L'article "Industries in 2021"(i) de l'Economist présente les tendances et les prédictions pour 2021.
Partagez ceci

The Economist a publié récemment son édition de « Industries in 2021 »  tendances et prévisions pour 2021 – incluant le secteur automobile. Voici les quatre grandes tendances appelées à marquer l'année actuelle.

1. L'avenir est électrique

Stimulées par des incitants gouvernementaux, l'application d'objectifs plus stricts en termes d'émissions et la commercialisation de nouveaux modèles, les ventes mondiales de VE devraient augmenter de 37 % en 2021, selon the Economist, pour atteindre 3,4 millions d'exemplaires, ce qui ne représenterait toutefois que 4 % des ventes de voitures à l'échelle mondiale.

Ceci dit, en Chine, les pouvoirs publics coupent petit à petit les incitants fiscaux octroyés aux VE, plus particulièrement pour les voitures plus onéreuses, alors que les retards accusés en matière de normes d'émission réduiront la pression sur les constructeurs automobiles en vue de passer à une production à 100 % de VE. Mais il y a aussi de bonnes nouvelles : les USA pourraient réinstaurer des crédits d'impôts complets et offrir une réduction supplémentaire en cas d'achats de VE, suite à l'élection du Président Biden.

Les ventes de véhicules diesel continueront de diminuer, en conséquence de la propension des gouvernements à la recherche de revenus à majorer une nouvelle fois les taxes sur le carburant et les émissions.  

2. Ventes de véhicules utilitaires à la hausse

Boostée par l'e-commerce, la croissance des véhicules de livraison dépassera celle des voitures de tourisme. Les ventes de véhicules commerciaux sont appelées à augmenter de 16 % cette année (contre une progression de 15 % pour les voitures de tourisme).  La faiblesse des taux d'intérêt et les offres de financement attrayantes contribueront aussi en partie au rebond connu en Chine et sur d'autres grands marchés. 

L'explosion du shopping en ligne et l'augmentation de la livraison du dernier kilomètre soutiendront aussi la demande de véhicules commerciaux électriques, permettant de plus en plus de livraisons zéro émission. 

« La bonne nouvelle est que les fabricants d'équipements d'origine produisent un nombre record de véhicules de livraison électriques. De ce fait, plus aucune excuse n'existe en 2021 pour ne pas abandonner la bonne vieille camionnette blanche au profit d'un véhicule vert pour que chaque livraison soit zéro émission »

Mark LovettHead of Commercial Vehicles - LeasePlan

3. Impact des barrières commerciales et des taxes à l'importation sur la production automobile

Les États-Unis se préparent à taxer fortement les pièces détachées d'automobile importées de Chine afin d'inciter les constructeurs à se tourner vers des fournisseurs locaux. Parallèlement, le Brexit est susceptible de perturber l'industrie automobile britannique, l'UE étant peu encline à accorder un accès détaxé à son marché aux voitures fabriquées au Royaume-Uni avec un nombre trop élevé de composants étrangers. La pénurie mondiale de semi-conducteur aura aussi un impact sur la production automobile. 

4. La digitalisation offre de nouvelles méthodes d'acquisition d'une voiture

En 2020, quasi tout s'est digitalisé, de nos modes de travail à nos contacts sociaux en passant par le shopping. Comme les conducteurs hésiteront probablement à se rendre chez les concessionnaires en 2021, tout sera mis en œuvre pour faciliter l'achat de véhicules depuis son canapé. The Economist prévoit que « la part des ventes en ligne du marché total des nouvelles voitures atteindra les 10 % en 2021, alors qu'elle n'était estimée qu'à 5 % avant la pandémie. »

Vous pouvez télécharger ici  le rapport complet « Industries in 2021 » de The Economist.

Et ensuite ?

Chez LeasePlan, nous continuerons à suivre l'offre de nouveaux véhicules et les changements survenant dans le secteur automobile et le paysage de la mobilité. Avec l'équipe d'experts de LeasePlan spécialisée dans les dynamiques complexes du marché de la mobilité d'aujourd'hui et de demain, nous nous engageons à pouvoir nous adapter au contexte en perpétuel changement afin d'assurer la mobilité de nos clients. Demandez à votre personne de contact LeasePlan de vous fournir plus d’informations ou de l’aide.

Sources

(i) https://www.eiu.com/public/topical_report.aspx?campaignid=industries2021  (ii)  The Economist – Industries in 2021 – page 5 (iii)  ACEA: 2020 new passenger diesel car registrations in EU+EFTA decline of 4.8m to 3.1m or -35.2% (iv)  The Economist – Industries in 2021 – page 3 (v)  The Economist – Industries in 2021 – page 7

Publié le 7 avril 2021

7 avril 2021
Partagez ceci