Pourquoi vous devez attendre plus longtemps pour vos nouvelles voitures et comment anticiper.

Temps de lecture 6 minMobilité
LeasePlan International et Roland Berger ont organisé un webinaire sur la pénurie de semi-conducteurs et les possibilités d'action des gestionnaires de flotte. Des experts des deux entreprises ont partagé leurs connaissances sur la situation macroéconomique globale et sur l’impact de la pénurie de semi-conducteurs dans le secteur automobile.
Partagez ceci

La gestion d’une flotte peut s'avérer difficile de nos jours, car la pénurie de puces à semi-conducteurs allonge les délais de production des nouvelles voitures. L’électrification des véhicules et nos besoins croissants en matière de numérisation nous ont poussés à créer une nouvelle façon de construire des voitures. Les voitures étaient autrefois des dispositifs mécaniques, mais la voiture d’aujourd’hui et de demain est un dispositif de données logiciel connecté au cloud. En gros, elle s'apparente à un smartphone sur roues, fonctionnant grâce à un système d’exploitation ingénieux qui nécessite des semi-conducteurs (ou plus simplement : des puces). Ceux-ci permettent d'intégrer la plupart des innovations dans le développement de véhicules.

Que peuvent faire les gestionnaires de flotte ?

Anticiper de manière proactive les retards dans le processus de commande

Les délais de production continuent d’augmenter en 2021

Gardez un œil sur la disponibilité. Cela peut signifier que les véhicules ne répondront pas à toutes les attentes des conducteurs, mais qu'au moins, des voitures sont produites.

Quand les délais de production reviendront-ils à la normale ?

  1. T4 2021 – amélioration de la disponibilité des puces (Taïwan)
  2. T1-T2 2022 – les équipementiers travaillent avec d'importantes banques de commandes
  3. T3+ 2022 – les nouvelles usines de production de puces deviennent opérationnelles

    p. ex. usine Bosch à Dresde en Allemagne

  4. T4 2022 – les équipementiers reviennent de plus en plus aux délais normaux
  5. 2023 – lancement de nouvelles grandes usines de production de puces

    c’est-à-dire Taiwan Semiconductor Manufacturing Company (TMSC)

Pourquoi y a-t-il une pénurie ?

Pour comprendre la situation dans son ensemble, examinons-la de plus près. En résumé : la pénurie est le résultat de l’annulation massive de commandes de puces par les constructeurs automobiles lorsque la demande de voitures s’est effondrée, principalement en raison de la crise du Covid. La demande de voitures neuves ayant repris plus vite que prévu, les constructeurs automobiles ont été laissés pour compte, car la demande mondiale de puces avait, dans le même temps, explosé.

Il convient toutefois de noter que les voitures représentent moins de 1 % de tous les appareils connectés, ce qui constitue un désavantage direct pour l’industrie automobile.

Les tendances technologiques, les nouvelles architectures électroniques et les ruptures d’approvisionnement nécessitent de redéfinir la vision de la chaîne d’approvisionnement des semi-conducteurs

La demande de semi-conducteurs sur la plupart des marchés finaux est guidée par les tendances numériques mondiales suivantes :

En 2025, il y aura plus de 70 milliards d’appareils IdO connectés.

N’aurions-nous pas pu voir venir cette situation ?

Eh bien... oui, mais pas dans sa version aussi grave qu’aujourd’hui.

Du côté de la demande, l’industrie automobile connaît :

Alors que du côté de l'offre, elle connaît :

Cet écart entre l’offre et la demande a entraîné une pénurie mondiale de semi-conducteurs.

La pénurie n’est pas seulement le résultat de la pandémie, c’est une combinaison de nombreux facteurs rencontrés au cours de l'année et demie écoulée. L’offre s'est heurtée à des difficultés en matière d’accès : le Covid est un choc externe majeur, tout comme le blocage du canal de Suez ou la mise à l'arrêt d'usines au Texas.

Les problèmes externes n’étaient cependant pas les seuls facteurs. Une certaine discordance régnait dans la chaîne d’approvisionnement. Dans l’industrie automobile, la chaîne d’approvisionnement est plus complexe qu’elle n'y paraît en raison des différentes étapes de production, des modèles commerciaux et du grand nombre d’entreprises dans la chaîne de valeur. Il faut au moins 3 mois pour produire et expédier une puce à semi-conducteur, même si la capacité est suffisante !

Le coût de développement constitue un autre facteur complexe. Les puces de nœuds avancées (SoC) augmentent de manière exponentielle et le remboursement de l'important coût de développement entraîne la nécessité d'avoir des volumes élevés. Seules deux entreprises sont capables de produire des puces de nœuds avancées (et elles se trouvent toutes les deux en Asie). Il s’agit d’un risque important auquel les décideurs politiques réagissent en poussant la relocalisation de la chaîne d’approvisionnement des semi-conducteurs.

Localisation de la production de semi-conducteurs

Les États-Unis, l’Union européenne et la Chine répondent à cette pénurie de semi-conducteurs en repensant la chaîne d’approvisionnement et en tentant de relocaliser la production.

États-Unis

Union européenne

Chine

Comment les OEMs et les fournisseurs de niveau 1 réagissent-ils à la pénurie ?

En fait, il n'y a pas de solution unique. La pénurie durera jusqu’en 2022 et la perte de production se fera sentir partout dans le monde. Nous devons savoir que les facteurs de risque resteront et réapparaîtront toujours. Les équipementiers et les fournisseurs de niveau 1 (fournisseurs de puces qui traitent directement avec les équipementiers) atténuent la crise à court, moyen et long terme. Voici les réponses stratégiques à la crise :

1.Réparation immédiate. Prenez le risque (de 6 à 12 mois)

2. Atténuation des risques. De la source au risque (1 à 3 prochaines années)

3. Changement fondamental. De la conception au risque (3 à 10 prochaines années)

Nous nous attendons à ce que les défis de la chaîne d’approvisionnement des semi-conducteurs automobiles persistent. Les acteurs de l'industrie automobile et les fournisseurs de niveau 1 doivent donc être préparés.

La situation se poursuivra, mais nous pourrons, en fin de compte, revenir à des niveaux de production normaux – cependant seulement à partir de 2023.

Intervenants

Glossaire : Architecture E/E : architecture de voiture électrique et électronique pour améliorer les performances et la sécurité du véhicule. IdO : Internet des objets VUL : véhicules utilitaires légers VFE : véhicule à faibles émissions Équipementier : fabricant d’équipements d’origine – fabricant d’origine de pièces de composants de véhicules Fournisseurs de niveau 1 : fournisseurs de systèmes électroniques qui intègrent la technologie des puces dans les modules et les envoient aux équipementiers pour assemblage. SoC : system on a chip (système sur une puce) – circuit intégré

Publié le September 21, 2021
September 21, 2021
Partagez ceci

Articles liés

Voyager en électrique
Le guide ultime pour des vacances d’été sereines en véhicule électrique 30 June 2023 - Temps de lecture 4 min
Voyager en électrique
Partir en Italie avec 4 enfants en VE ? C’est possible !20 April 2022 - Temps de lecture 2 min
Voyager en électrique
Pas de stress de recharge pendant les vacances en voiture grâce au Holiday Car21 January 2021 - Temps de lecture 2 min