Une réflexion à long terme plaide pour un leasing flexible, surtout en période d'incertitude

Temps de lecture 4 minLeasing
Nous vivons une période chahutée, mais captivante. Y compris sur le marché de l'automobile. Les employeurs aspirent à une flotte plus respectueuse du développement durable. Mais le choix des modèles doit demeurer attrayant, tant pour l'entreprise que pour le personnel. Que faire, dès lors, des voitures soudainement plus taxées ? Et quand opter pour des modèles électriques ?
Partagez ceci

Une réflexion à long terme plaide pour un leasing flexible, surtout en période d'incertitude

Malgré toutes ces questions et incertitudes, il est important de réfléchir à long terme. C'est là que la souplesse et l'expertise de la société de leasing s'avèrent précieuses.

Si le monde change à toute vitesse, le marché automobile, lui, fonce sur la troisième bande de l'autoroute ! Au cours des 2 à 3 prochaines années, il pourrait bien évoluer plus qu'il ne l'a fait au cours de la décennie écoulée. Pour les sociétés de leasing, c'est du jamais vu. Il n'y a pas si longtemps, elles ne proposaient à leurs clients, pour schématiser, qu'un seul type de produit, chaque fois sous un costume différent. En l'état, il ne fallait pas s'attendre de leur part à plus de changement que cela. Si quelque chose évoluait, c'était juste en apparence. Et les programmes de leasing, par contre, changent fortement pour s'aligner sur les évolutions sociales. 

Coûts cachés

Mais dans la nouvelle réalité, le coût financier de la détention d'une voiture de leasing est devenu plus complexe. Il suffit de songer aux nouvelles mesures envisagées par le gouvernement. Certains employeurs se focalisent sur le court terme et ne voient que le loyer mensuel. Réfléchir à plus longue échéance est nécessaire, afin de se préparer à plusieurs défis qui les attendent dans le choix des modèles. Ainsi, la voiture a désormais aussi une place dans les plans cafétéria, ce qui permet de mieux répondre aux besoins individuels de chacun.

En soi, un tel plan est un investissement plus coûteux que si chaque travailleur recevait la même chose. Mais les employeurs se rendent compte que des salariés mécontents, qui aspirent à quitter l'entreprise, leur coûteraient au final plus cher encore. En raison de la guerre des talents qui fait rage, il faut déjà sortir de sa botte de solides arguments pour convaincre certains profils. Ce sont des coûts cachés, qu'il est parfois difficile de cerner avec précision. Mais ce qui est sûr, c'est qu'une vision à long terme, qui intègre une flotte de véhicules plus verte, fait une grosse différence.

Pour l'employeur, il demeure bien sûr important d'analyser dans le détail le coût total de possession d'une voiture : avant et après impôts, déductibilité fiscale, sécurité sociale, etc. Ce sont autant de facteurs qui influencent le prix final. Non seulement les nombreux règlements desquels il faut tenir compte sont complexes, mais en plus ils changent chaque année. Pour s'adapter, les entreprises ont besoin de flexibilité. Et c'est précisément l'atout majeur du leasing, pour un sujet aussi délicat.

 

Eléctrique ou pas ?

Une question clé se pose actuellement : quand l'entreprise doit-elle passer à une flotte électrique, sachant que les législations belge et européenne sont appelées à changer ? Il est un fait que le développement durable est désormais une valeur qui compte pour les entreprises comme pour le personnel. Une image de marque positive permet de séduire des clients, mais aussi de convaincre des collaborateurs. La plupart des employeurs envisagent dès lors de basculer vers des voitures électriques, mais n'en connaissent pas vraiment le potentiel.

En pratique, un modèle électrique n'est certainement pas plus cher qu'une voiture conventionnelle à moteur thermique, car le prix d'acquisition, plus élevé, est compensé par une déductibilité fiscale supérieure, la disparition de certains coûts et la durée de vie.  Cela n'empêche pas que de nombreuses questions subsistent à propos des véhicules électriques. Combien coûte une recharge en électricité ? Quelle est la durée du contrat ? Et la valeur résiduelle du véhicule à son terme ? Faut-il se rendre moins souvent à l'entretien qu'avec une voiture à moteur à combustion ? Combien de temps tiennent les batteries ? Ce sont autant d'éléments qui influencent le prix total.

Pour les entreprises qui ne suivent pas étroitement l'évolution du marché du leasing automobile, se forger une image globale et précise est tout bonnement impossible. C'est là qu'intervient le partenaire de leasing, qui a l'expertise requise pour donner des conseils avisés. LeasePlan s'appuie sur des experts qui se concentrent exclusivement sur les véhicules électriques – tout simplement parce qu'il s'agit d'une matière complexe. Bien sûr, ils n'ont pas de boule de cristal pour prédire l'avenir, mais pour l'instant, la voiture électrique est sans conteste le meilleur choix. Il faut se débarrasser du préjugé du coût d'achat initial. Et dans le même temps, établir un business case et une analyse.

"En fait, à l'instar d'un smartphone, il faudrait oser considérer la voiture comme un objet d'usage courant. Mais surtout, ne plus seulement réfléchir en termes financiers."Werner Stevens, Finance Director chez LeasePlan Belgique

L'emploi plutôt que la propriété

Comme les choses s'annoncent, les voitures sans émissions deviendront la norme en 2026. Il est temps de s'y conformer. Les entreprises auront besoin de véhicules plus récents, qui pourront au moins leur permettre de basculer rapidement vers des véhicules électriques de façon économiquement efficient. Ces dernières années, le nombre d'immatriculations de voitures électriques a augmenté lentement, mais sûrement. La conscientisation prend du temps. De même que l'installation et le déploiement d'infrastructures et de bornes de recharge.

L'évolution vers des voitures plus propres ne doit évidemment pas se limiter aux entreprises. Les particuliers seront également incités à opter pour des alternatives plus vertes. Mais il faudra, à nouveau, tordre le cou aux préjugés tenaces. Certaines entreprises jouent ici un rôle de pionnier et se tournent rapidement vers des solutions électriques. Un choix futé, considérant que les avantages fiscaux en leur faveur ne feront qu'augmenter dans les prochaines années.

Quand l'avenir semble aussi incertain, établir une vision à long terme n'est guère évident. On peut néanmoins se fixer une destination finale. Entre-temps, le leasing apporte la souplesse pour les adaptations nécessaires. En fait, à l'instar d'un smartphone, il faudrait oser considérer la voiture comme un objet d'usage courant. Mais surtout, ne plus seulement réfléchir en termes financiers. Ou comme le disait jadis Aristote : si quelque chose ne vous apporte aucune plus-value, pourquoi le posséder ?

Publié le 21 janvier 2021

21 janvier 2021
Partagez ceci

Articles liés

LeasingMa voiture en leasing privé est-elle bien assurée ? 02 juin - Temps de lecture 4 minArrowRight
LeasingAchat ou leasing ? Quelle est l’option la plus avantageuse pour votre flotte ?28 février - Temps de lecture 1 minArrowRight
LeasingUne nouvelle voiture tous les quatre ans ? Les avantages du leasing privé18 janvier - Temps de lecture 1 minArrowRight