Soif d’aventure : road trip vers l’Europe de l’Est à bord d’une Tesla

Temps de lecture 4 minDurabilité
Un road trip avec une voiture électrique, c’est déjà toute une aventure en soi. Surtout si vous mettez le cap vers la République tchèque et la Pologne, pays de l’Europe de l’Est qui ne sont pas encore totalement prêts pour la mobilité électrique. C’est ce qui ressort également du EV Readiness Index de LeasePlan. David Hennion, collaborateur de LeasePlan, a relevé le défi et a pris le volant de sa Tesla Model 3 pour rejoindre Prague. Un défi relevé avec brio. Découvrez ici le compte rendu de son périple.
Partagez ceci

Cet été, David a pris la direction de la République tchèque et de la Pologne avec son fils et une amie. À bord de la Tesla Model 3, ils ont d’abord mis le cap vers Prague. Ils ont ensuite poursuivi leur voyage à Cracovie, pour ensuite partir à la découverte de la ville de Zakopane dans les rocheuses polonaises avant de gagner la capitale de la Pologne, Varsovie, et d’atteindre la destination finale, Gdansk. Le trio a ensuite repris la route en direction de Vilvorde. « Au total, nous avons parcouru environ 4 000 km, si on compte nos étapes », explique David.

Pour le trajet aller les conduisant à Prague, le trio a parcouru 960 kilomètres. David a conduit à une vitesse de 120 km/heure et a rechargé trois fois la voiture à l’aide d'un superchargeur Tesla. « Tout s’est passé de manière très fluide. J’avais soigneusement préparé le voyage avant de partir, et nous avons choisi des logements qui offraient des possibilités de recharge. Ce point est crucial dans un pays où l’infrastructure de recharge n’est pas encore très développée » , explique David. « Notre hôtel à Prague était équipé d’une double borne de recharge. À Cracovie, notre hôtel en comptait quatre. Dans un hôtel, je n’ai dû payer que l’accès au parking, et j’ai pu y recharger la voiture gratuitement. Dans l’autre, j’ai dû payer un supplément de 8 euros, mais j’y ai bénéficié d'une recharge illimitée. À Varsovie, j’ai séjourné dans un hôtel n’offrant aucune possibilité de recharge. Et l’infrastructure de recharge publique n’est pas vraiment développée dans la ville. J’ai donc rechargé ma voiture dans le parking souterrain d'un grand centre commercial. » Au final, David n’aura déboursé que 200 euros pour recharger sa voiture au cours de son voyage. « Une bouchée de pain quand on connaît les prix actuels du carburant. Sans oublier les autres avantages qu’offre une voiture électrique : j’ai pu me garer gratuitement en bord de plage et je n’ai pas dû acheter de vignette. »

Les apps que j'ai utilisé en vacances

Les conducteurs d’un véhicule électrique sont nombreux à télécharger différentes applications et à payer des abonnements mensuels pour pouvoir recharger leur véhicule à l’étranger. Selon David, c’est totalement inutile. Il a utilisé une carte de recharge Shell qui lui a permis d’effectuer une recharge pratiquement partout. « En outre, l’application Shell Recharge offre un aperçu complet de toutes les bornes de recharge disponibles. Quel outil pratique ! ».

Un retour avec 1.329 km au compteur

Pour le voyage retour au départ de Gdansk, David a adopté une autre stratégie de recharge. Il a décidé de ponctuer son voyage de pas moins de 1 329 km de davantage de pauses de courte durée. Une tactique qui a porté ses fruits, car il n’aura fallu qu'un peu plus de 14 h au trio pour rejoindre son domicile. « Nous avons commencé notre voyage retour avec une batterie rechargée à 100 pour cent. Notre véhicule a lui-même indiqué quelques arrêts sur le trajet, qui auraient toutefois nécessité un temps de recharge assez long. J’ai plutôt décidé d’utiliser A Better Routeplanner, une application gratuite qui détermine le meilleur itinéraire pour votre voiture électrique. Elle proposait des arrêts de courte durée de 12 à 15 minutes. » David a dès lors roulé par tranches de 170 à 200 kilomètres, avant de s’arrêter une quinzaine de minutes à un Superchargeur. Ce n’est qu’à l’occasion du dîner que la voiture est restée plus longtemps reliée à une borne de recharge. « Une stratégie parfaite, car les arrêts plus fréquents réduisent également la fatigue du conducteur. Au final, j’ai suivi le conseil d’Elon Musk : n’optez pas pour des longues pauses, lors desquelles vous devrez attendre que votre voiture se recharge, mais faites régulièrement des pauses de très courte durée et rechargez à chaque fois un peu votre voiture. Vous n’aurez de cette façon jamais l’impression de devoir attendre. »

3 conseils de David

Publié le 11 août 2022
11 août 2022
Partagez ceci

Articles liés

LeasePlan fête ses 50 ans
Du rétroviseur latéral en option à l’ordinateur sur roues : voici comment LeasePlan a vu ses voitures évoluer en 50 ans03 mars - Temps de lecture 4 minArrowRight
LeasePlan fête ses 50 ans
« Nos bureaux actuels reflètent la culture de LeasePlan »03 mars - Temps de lecture 3 minArrowRight
LeasePlan fête ses 50 ans
50 ans en tant que pionnier dans le leasing : les services les plus marquants de LeasePlan au fil des années03 mars - Temps de lecture 5 minArrowRight