Recharger sa voiture électrique à la maison : à quoi faut-il faire attention ?

Temps de lecture 3 minDurabilité
Vous êtes nombreux à recharger votre voiture électrique ou hybride rechargeables à la maison. Mais quelles sont les différentes options disponibles ? Et comment faire valoir vos frais de recharge réels et vous les faire rembourser par votre employeur ?
Partagez ceci

Au travail, la plupart des batteries de voitures sont rechargées via une borne implantée sur le site de l’entreprise. Mais vous pouvez aussi faire installer une telle borne à votre domicile, à l’entrée de la propriété ou sous forme d’une wallbox dans le garage. C’est en effet le moyen le plus rapide de réalimenter la batterie de votre EV, car il augmente la capacité que vous pouvez prélever sur le réseau.

Dans certains cas, vous pouvez charger jusqu’à 11 kW (voire 22 kW) à partir du réseau, à condition de disposer d’un branchement triphasé et pour autant que le chargeur embarqué de votre voiture soit conçu pour traiter le courant en triphasé. A défaut, vous devrez vous contenter de 7,4 kW. Combien de temps faut-il pour recharger une batterie ? Pour le savoir, divisez grosso modo la capacité de la batterie par l’output disponible et ajoutez-y 15 pourcents. Exemple :  dans le cas d’une batterie de 48 kWh complètement déchargée que l’on souhaite recharger à fond, il faut compter environ 7,5 heures avec un chargeur de 7,4 kW (48/7,4 x 115%).

‘Load-balancing’ et connectivité

L’idéal est de connecter votre borne de recharge ou votre wallbox à l’internet. Cela permet de surveiller votre infrastructure de chargement à distance et de gérer le chargement via votre smartphone, votre tablette ou votre ordinateur. Le principal avantage d’une wallbox connectée réside dans la possibilité de communiquer votre prélèvement de courant à une plateforme de gestion. Votre employeur dispose ainsi des chiffres exacts de consommation et peut vous rembourser vos frais réels.

Mais il y a mieux encore ! C’est un point de chargement avec ‘load-balancing’ ou répartition de puissance. Ce système fait varier la quantité d’électricité envoyée à la batterie de votre voiture en fonction de l’utilisation de vos appareils domestiques et éventuellement de la production de vos panneaux solaires. Cela permet d’aplanir les pics de consommation et d’optimiser l’utilisation de votre propre production énergétique.

Et quid d’un simple câble de recharge ?

Il existe évidemment des options plus simples, moins chères et ne requérant aucune installation. Vous pouvez par exemple recharger la batterie de votre voiture à l’aide d’un câble de recharge muni d’une simple fiche électrique domestique et (généralement) fourni avec la voiture. Cette solution s’avère toutefois très lente (difficile de tirer plus de 2,3 kW d’une prise de courant de 10 ampères). Par ailleurs, elle ne permet pas de mesurer avec précision la quantité d’électricité prélevée, le seul critère étant la quantité de kWh renseignés par l’ordinateur de bord du véhicule. La demande de remboursement à votre employeur ne peut donc se faire que ‘manuellement’.

A mi-chemin entre le simple câble électrique et la wallbox ou borne de recharge, il y a aussi ce qu’on appelle le ‘smart cable’ ou câble intelligent qu’il suffit également d’introduire dans la prise de courant. La différence, c’est qu’il est connecté à l’internet et qu’il peut donc renseigner très précisément la quantité d’électricité prélevée sur le réseau pour recharger une voiture déterminée. Il ne permet toutefois pas la répartition de puissance. En revanche, vous pourrez accélérer quelque peu le chargement (jusqu’à 11 kW) à condition qu’il soit prévu pour fonctionner avec du courant triphasé.

Le bon choix

Dans le cas des véhicules 100% électriques, on recommande généralement la solution de la wallbox ou de la borne de recharge. Faites-la installer par un professionnel et assurez-vous de la conformité.

Si votre voiture est de type hybride rechargeable, vous pouvez vous contenter d’un câble intelligent si votre batterie n’est pas trop grosse. Prévoyez néanmoins une prise de contact séparée capable de supporter la lourde charge du câble. N’hésitez pas à demander conseil à votre électricien.

Publié le 22 mars 2022
22 mars 2022
Partagez ceci

Articles liés

Durabilité
L’Europe interdit les moteurs à combustion à partir de 2035 : la Belgique ouvre dès à présent la voie à l’électromobilité13 avril - Temps de lecture 3 minArrowRight
LeasePlan fête ses 50 ans
Du rétroviseur latéral en option à l’ordinateur sur roues : voici comment LeasePlan a vu ses voitures évoluer en 50 ans03 mars - Temps de lecture 4 minArrowRight
LeasePlan fête ses 50 ans
« Nos bureaux actuels reflètent la culture de LeasePlan »03 mars - Temps de lecture 3 minArrowRight